SANTE

Intervention chirurgicale : Le personnel est « très mal réparti », selon le professeur Babacar Diao

  • Date: 11 juin 2015

 Le Sénégal dispose de ressources humaines suffisantes dans le domaine de la chirurgie, ou des spécialités chirurgicales, mais aussi le personnel est ‘’très mal réparti’’ à l’intérieur du pays avec une grande concentration à Dakar, a souligné, le professeur Babacar Diao, directeur de l’Ecole de santé militaire. Il s’exprimait en marge de la cérémonie d’ouverture des 29 èmes journées annuelles de chirurgie et spécialités chirurgicales de la Faculté de médecine et d’odontologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). « Nous avons suffisamment de ressources humaines dans le domaine de la chirurgie et des spécialités chirurgicales au Sénégal, mais il y a une mauvaise répartition des spécialistes à l’intérieur du pays », a expliqué M. Diao, par ailleurs chirurgien-urologue. Ces journées dont il est le président du Comité d’organisation portent sur le thème: « La chirurgie aux âges extrême ». Des chercheurs, enseignants, praticiens et apprenants, se rencontrent pour communiquer et partager les expériences acquises, mais aussi les résultats de leurs travaux scientifiques pour une meilleure prise en charge des patients et la formation des étudiants.« Beaucoup de collègues chirurgiens n’acceptent pas d’aller dans les régions, parce qu’ils ont des difficultés à pratiquer correctement leur métier à cause de l’équipement obsolète qu’ils trouvent à l’intérieur du pays » a-t-il confié, dans un entretien avec l’Aps. Le professeur Babacar Diao a relevé une grande concentration des spécialistes à Dakar, parce qu’il manque souvent de consommables chirurgicaux dans certaines régions du pays. « Il y a tellement ce souci de bien faire au point que les autres n’osent pas aller dans les régions par peur de se retrouver dans des situations chirurgicales difficiles du fait d’un défaut d’équipements », a-t-il avancé pour justifier l’absence de spécialistes en chirurgie dans certaines parties du pays.« Notre rôle ce n’est pas seulement d’opérer quelqu’un et de le laisser dormir, mais notre véritable rôle c’est comment soigner sans faire de dégâts. Cela nécessite beaucoup de précautions et d’équipements adéquats », a-t-il poursuivi.

Rewmi.Com/FBF

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15