téléchargement

INTERVIEW D’ABOU ABEL THIAM Le Cored indigné, blâme les médias ‘’manipulés’’

Le Conseil pour l’observatoire des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (Cored), a blâmé, hier, les 5 quotidiens d’information qui ont publié simultanément une interview d’Abou Abel Thiam, responsable politique de l’Apr. Le Cored dénonce une manipulation de ces organes de presse par le président du collège des délégués de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP).
L’affaire de l’interview du président du collège des délégués de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abou Abel Thiam, par ailleurs responsable de l’Apr, publiée dans cinq quotidiens de la place, a animé hier le point de presse du Conseil pour l’observatoire des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (Cored). En effet, dans leurs journaux parus le 3 août dernier, les quotidiens L’Observateur, Le Quotidien, Libération, Le témoin et Le Populaire ont publié le même article avec les mêmes questions et les mêmes réponses. Un fait qui n’a pas échappé au Cored qui a servi une demande d’explication aux organes de presse susnommés. Mamadou Thior, chargé de la communication du Cored, a déclaré que le responsable politique de l’Apr a manipulé les médias et il y a eu également une complaisance des journaux mis en cause qui ont même accepté de signer et de publier l’interview élaborée à l’extérieur. “Cette dissimulation aux lecteurs de la provenance du texte de l’interview, de surcroît signé par un journaliste, constitue un manquement grave à l’éthique et à la déontologie des journalistes et aux principes de transparence », a estimé M. Thior.

Le Cored exige des excuses aux lecteurs

Selon lui, cela jette un soupçon de conflit d’intérêts et atteint gravement la crédibilité et l’indépendance rédactionnelle des journalistes ainsi que celle des médias de manière générale. C’est sur ces entrefaites que les membres du Conseil pour l’observatoire des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (Cored) ont sanctionné par un blâme ces quotidiens d’information, même si certains ont tenté d’expliquer les raisons qui les ont poussés à publier cette interview. Selon le sieur Thior, les trois journaux que sont Libération, le Populaire et l’Observateur ont répondu à la saisine du tribunal. Ils ont renseigné que le président du collège des délégués de l’ARTP a abusé de leur bonne foi en profitant de ses relations en tant qu’ancien confrère. Ils se disent victimes de manipulation de la part du responsable politique de l’Apr. Toutefois, le Cored a promis de lancer une autre saisine à l’endroit des deux autres journaux, notamment le Témoin et le Quotidien. Pour terminer, il a été demandé aux journaux incriminés de présenter dans leurs parutions d’aujourd’hui, des excuses auprès de leurs lecteurs.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

telechargement

Et si on en parlait… Une classe politique dépassée et déphasée

Le Sénégal a mal de sa classe politique. Les mêmes personnes occupent le champ politique, …