Accueil / International / Iran: le pouvoir mobilise ses partisans en réponse aux marches anti-Rohani

Iran: le pouvoir mobilise ses partisans en réponse aux marches anti-Rohani

Des dizaines de milliers de manifestants pro-régime se sont rassemblés ce mercredi 3 janvier dans plusieurs villes d’Iran pour condamner les « troubles » qui ont agité le pays ces derniers jours, alors que Téhéran et la plupart des villes de province ont passé une nuit plutôt calme mardi soir.

 Après plusieurs jours de troubles, le pouvoir a mobilisé ses partisans dans une dizaine de villes de province.Dans certaines villes comme Ahvaz, Abadan ou encore Kermanshah, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour condamner les violences de ces derniers jours et les fauteurs de troubles, selon les images diffusées en direct par la télévision d’Etat.Les manifestants scandaient « mort à l’Amérique », « mort à Israël » et « mort aux Monafegh », terme désignant les Moudjahidines du peuple dans la bouche des autorités.De nombreux manifestants portaient des drapeaux iraniens, condamnant certains protestataires qui ont brûlé des drapeaux tricolores du pays lors des troubles.

Retour au calme

Ces manifestations interviennent alors que Téhéran et de nombreuses villes de province ont passé une nuit calme mardi soir.Le pouvoir, soutenu par les réformateurs, a resserré les rangs, dénonçant les groupes contre-révolutionnaires, mais aussi les Etats-Unis et l’Arabie saoudite d’avoir encouragé les violences.Ces derniers jours, plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées à Téhéran et dans les villes de province, notamment des meneurs.Enfin, le président iranien a demandé à la France de limiter les activités des Moudjahidines du peuple, dont les chefs se trouvent près de Paris, et sont accusés par l’Iran d’avoir encouragé les violences et les troubles.

Des partisans du régime iranien brandissent des affiches à l’effigie du président Hassan Rohani et du Guide suprême Ali Khamenei, le 3 janvier à Qom, au sud de Téhéran.Mohammad ALI MARIZAD / AFP

Macron « préoccupé », Le Drian annule sa visite

Emmanuel Macron a appelé Hassan Rohani mardi pour lui faire part de sa « préoccupation » face aux violences. Le président français a défendu le droit à la liberté d’expression et de manifestations, appelant son homologue à la retenue.Dans le contexte actuel, la visite de Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, qui devait se rendre à Téhéran vendredi 5 janvier, est reportée, précise l’Elysée dans un communiqué.En revanche, ce que ne mentionne pas l’Elysée, mais que précise la télévision iranienne, c’est que Hassan Rohani aurait reproché à la France d’héberger sur son sol les Moujahidines du peuple qualifiés de « groupe terroriste » par Téhéran qui l’accuse d’être impliqué dans les manifestations actuelles.Ce mouvement d’opposition qui a mené des actions violentes par le passé et qui est effectivement hébergé en France a réagi aux propos de Hassan Rohani, affirmant qu’ils reflétaient « l’affolement du régime des mollahs face à l’étendue du soulèvement » en Iran.

À voir aussi

Abidjan: La pluie fait une quinzaine de morts

Une quinzaine de personnes sont mortes après de violentes pluies à Abidjan où les pompiers …

Gambie: Trois manifestants tués à Faraba Banta  

Trois personnes ont été abattues publiquement, hier matin, par des policiers lors d’une confrontation avec …