téléchargement (3)

IRESSEF  Un Institut de santé pour soutenir la recherche et la formation

Le Pr Souleymane Mboup, chef du Laboratoire bactériologie-virologie (Lbv) de l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar a construit au Pôle urbain de Diamniadio un Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de la formation (IRESSEF).

La structure dont la livraison prochaine est prévue au premier trimestre de l’année 2017 va coûter plus  9 milliards F Cfa. L’objectif est de soutenir la recherche centrée sur l’analyse des données de santé à des fins de santé publique et d’évaluation des systèmes de santé et la formation. Mieux, « l’Institut de recherche en santé de surveillance épidémiologique et formation (IRESSEF) veut positionner le Sénégal comme vitrine de la recherche scientifique en Afrique », a indiqué le Pr Souleymane Mboup, en marge d’une visite d’évaluation du projet IRESSEF. L’Institut intervient dans quatre domaines dont la recherche,  la formation, le  diagnostic et la surveillance. « La vocation de l’IRESSEF est également d’éradiquer plusieurs maladies telles que le VIH/SIDA, le virus Ebola ou encore le virus Zica », selon le Pr Mboup.

Le ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent (PSE), Abdoul Aziz Tall, a, de son côté, indiqué que la création de ce centre va aider à résoudre le problème lié à la fuite scientifique au Sénégal. D’après le ministre, « la recherche scientifique reste l’un des atouts au développement que beaucoup de pays africains ne tiennent pas comptent ». À signaler que l’IRESSEF, dont 400 emplois sont  attendus, sera composé de trois pôles à Diamniadio, à Dakar et Sandaga. Bâtie sur une superficie de 13 000 m2, l’IRESSEF renfermera plusieurs départements (virologie, biologie moléculaire, biologie immunitaire, bactériologie).

Khady Thiam COLY

Voir aussi

telechargement-12

LUTTE CONTRE LE SIDA- Safiatou Thiam convie le secteur privé à financer le programme

Le secrétaire exécutive du Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS), Docteur Safiatou Thiam, …