Confidences

Ismaïla Madior Fall sur le projet de révision de la Constitution : «En matière de réformes ‘‘consolidantes’’, Macky fait mieux que Senghor, Diouf et Wade»

  • Date: 16 mars 2016

Avec un référendum comportant 15 points, le Président Macky Sall fait mieux que ses prédécesseurs en termes de réformes «consolidantes». C’est l’avis du Pr Ismaïla Madior Fall, par ailleurs ministre conseiller juridique du chef de l’Etat, qui s’appuie sur cette raison pour appeler les Sénégalais à voter pour un «Oui massif» au soir du 20 mars.

Pour le Professeur Ismaïla Madior Fall, Macky Sall «fait mieux» que ses prédécesseurs en termes de promotion de réformes constitutionnelles «consolidantes». Le ministre conseiller juridique du chef de l’Etat, qui animait hier avec le journaliste Yoro Dia une table ronde à la Place du Souvenir, note que c’est «la première fois» qu’un référendum s’articule autour de 15 points. «Senghor a créé l’Etat, Diouf l’a modernisé, Wade a contribué au renforcement de l’Etat de droit avec comme exemple la loi sur la parité. Macky Sall, dans son projet, résout les polémiques sur la limitation du mandat et leur durée. Ce projet comporte aussi d’autres réformes portant sur les partis politiques, l’Assemblée nationale, le Conseil constitutionnel…», soutient M. Fall qui appelle à voter en faveur d’un «Oui massif» au scrutin du 20 mars. D’après lui, si le 23 juin 2011 «les Sénégalais ont réveillé leur patriotisme constitutionnel, ils vont renforcer leur culture constitutionnelle le 20 mars 2016». En outre, le ministre juge «curieuse» la thèse selon laquelle le projet de réforme «manque de concertations» car, dit-il, «la Cnri a rencontré toutes les franges de la population sénégalaise, à savoir les partis politiques, les couches défavorisées, les organisations communautaires de base, la Société civile…».

Le Pm : «Organiser la Présidentielle en 2017 serait plus confortable pour Macky Sall»
Pour sa part, le Premier ministre a répondu aux détracteurs du Président Macky Sall qui l’accusent d’être revenu sur sa promesse de faire un mandat de 5 ans. Selon Mahammad Boun Abdallah Dionne, organiser la Présiden­tielle en 2017 serait «plus confortable pour Macky Sall». Il argumente : «En 2017, il y aura des élections intermédiaires que sont les Législatives. Ce serait beaucoup plus confortable si on avait la Présidentielle d’abord. Comme ça, le Président aura sa réélection et trois mois après obtiendra une majorité parlementaire.» De même, il s’insurge contre ceux qui reprochent à Macky Sall d’avoir respecté l’avis du Conseil constitutionnel. Pour le chef du gouvernement, en tant que «gardien de la Constitution», le Président Sall «ne va pas promouvoir le chaos constitutionnel».

Le Quotidien

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15