J8 Suivez les minutes du procès Habré- L’étudiant Mouhamed Togoymi condamné à 5 mois de prison ferme pour trouble d’audience

Le procès de l’ancien président du Tchad, Hisseine Habré se poursuit ce mercredi 16 septembre 2015 au tribunal Lat Dior de Dakar. le Président de la Commission d’enquête et de crime s’est encore présenté à la barre pour son troisième jour d’audition. Mahamat Hassan Abakar, puis que c’est de lui qu’il s’agit est en train de répondre aux questions de la défense. Rewmi.com vous fait vivre les moments forts de ce procès en direct.

12h 38mn- L’audience est suspendue. Elle reprend à 14 heures avec la suite de l’audition de Mahamat Hassan Abakar.

11h 55mn le prévenu Mouhamed Togoymi, étudiant chercheur à l’Ucad, âge 21 ans est déclaré coupable avant d’être condamné à 5 mois de prison ferme. Le Président de la chambre a confirmé le mandat de dépôt. En quittant la salle le mis en cause indique « c’est la preuve de vos rémunérations. Le Tcahd sera libre ».

11h 00 mn Le procureur a requis 2 ans de prison ferme contre l’étudiant. A la reprise de l’audience, le mis en cause a expliqué son acte au tribunal. Il a indiqué qu’il avait juste une appréciation à faire parce que le témoin n’a apporté aucune preuve de ses déclarations. Toutefois, il a reconnu que c’est la deuxième fois qu’il réagit en pleine audience.

Procureur : « Si vous avez des appréciations vous le gardez pour vous même. Monsieur le Président, le délit de trouble d’audience est constitué et je vous prie de déclarer le prévenu coupable. Il a récidivé et il n’a aucun respect pour la cour. Il fait partie du groupe qui a été arrêté et placé en position de garde à vue. Il n’y a aucune circonstance atténuante donc, je vous demande, qu’il vous plaise, de le condamner à deux ans de prison ferme ».

Défense : « Il ne faut pas sanctionner cette attitude de jeunesse rien que pour la sanctionner. Par ailleurs, si le procureur général n’avait pas demandé son inculpation vous l’auriez laissé partir. Je pense que cela ne se reproduira plus. C’est pourquoi je vous demande de lui faire une application bienveillante de la loi ».

Le prévenu a tenté de se justifier. A l’en croire, il n’a pas prémédité son acte. Cependant, le mis en cause a indiqué que chacun à sa patrie et à un pays. Et, dit-il, s’il a réagi de la sorte c’est parce qu’il sait l’impact que le rapport du témoin a eu sur certain pays. La cour s’est retirée pour délibérer

10h 25mn- Incident d’audience. Alors que le Président de la Commission d’enquête et de crime, répondait aux questions de Me Abdou Ngingue, avocat de la défense, sur la véracité de ses déclarations concernant les ordres que les membres de la DDS recevaient de Habré, Mouhamed Togoymi, étudiant chercheur à l’Ucad, âge 21 ans s’est levé de sa chaise et déclare : « Amenez des preuves parce que c’est fini ces affirmations gratuites. Menteur, il faut apporter des preuves. Ça fait 20 ans que vous parlez ». Le Président de la chambre a demandé son expulsion avant que les représentants des parties civiles ne demandent sa comparution pour trouble d’audience. Attrait à la barre, le mis en cause, pour expliquer son acte, indique : « Mes raisons sont que celui-ci (témoin) est en train de mentir. Et je pense que c’est le moment ici d’apporter des preuves ». Selon le Président de la Chambre ce n’est pas à l’étudiant d’apprécier les débats. Ainsi, a-t-il été inculpé pour trouble d’audience. La chambre s’est retirée pour prendre une décision dans cette affaire. Présentement le mis en cause est dans le box des accusés.

10h 10mn « Avez-vous déposé sans haine parce que j’ai senti de la haine ? Et sur quoi vous vous fondez pour dire que les ordres d’arrestation, de libération et d’exécution venaient de Habré ? (Me Abdou Ngingue) et le témoin  de rétorquer : « c’est ma manière de répondre. Je porte ma voix haute afin que mon interlocuteur puisse entendre. Mais, il n’y a aucune haine. Par ailleurs, la DDS est rattachée directement au Président de la République qui nomme ses directeurs et ses chefs de service. M Saleh Younouss ne peut pas prendre des initiatives sans pour autant se référer à M Habré qu’il rencontre toujours. Les liens entre Habré et Saleh Younouss ne se font pas seulement par écrit ». (Avocat défense) « Vous avez des preuves intuitives et subjectives ».

09h 20mn l’audience de ce matin a démarré avec la suite du témoignage de Mahamat Hassan Abacar, président de la Commission d’enquête et de crime commis au Tchad par le régime de Habré. Il en est à son 3e jour d’audition. « Après la chute du régime Habré, les tchadiens n’avaient pas confiance à leurs frères tchadiens. Ils avaient des doutes sur notre commission et sur nos autorités. Pour la publication des rapports nous l’avons fait avec beaucoup de risque. Ce n’est pas pour les beaux yeux de Deby que nous l’avons fait mais c’est pour le grand bonheur des tchadiens que nous l’avons fait. Nous voulions lancer une alerte pour que ces crimes ne se reproduisent plus. C’est dans ce cadre que nous avons fait 14 recommandations ».

Par Cheikh Moussa Sarr

 

 

 

 

10h 25 :

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15