People

Jay-Z : Le procès qui tombe mal

  • Date: 17 juillet 2015

Vu la fortune cumulée de Jay-Z et Beyoncé, trouver 50 millions de dollars ne sera pas forcément la chose la plus difficile du monde, mais ça fera quand même mal à leur portefeuille. Et c’est la somme que réclame le rappeur Birdman à Jay-Z. Le premier, détenteur de la société Cash Money, poursuit le deuxième en justice, en s’en prenant à Tidal. Cette plateforme de musique en streaming payante a été lancée il y a quelques mois par Jay-Z et une flopée d’artistes, mais le succès de cette interface peine encore à poindre. D’après Birdman, Tidal diffuse illégalement des chansons de Lil Wayne sans en avoir demandé le droit à Cash Money qui détiendrait l’exclusivité d’exploitation de ces morceaux. Dans le document qu’il a fait parvenir à la justice, Birdman affirme que la société de Jay-Z utilise la musique de Lil Wayne dans « une tentative désespérée et illégale de sauver un service de streaming qui lutte pour survivre », rapporte Tmz. De son côté, Tidal affirme que Lil Wayne a cédé des droits de diffusion en échange de parts dans la société, mais Birdman est formel : Lil Wayne n’était légalement pas en mesure de céder des droits qu’il avait déjà accordés à Cash Money. Si les affirmations de Birdman sont vraies, ça sent le roussi pour Jay-Z.

Comments are closed.

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15