POLITIQUE

Jean Marie François Biagui au Ministre de l’Intérieur  » vous êtes un danger pour la République »

  • Date: 31 août 2015
La décision du ministère de l’Intérieur de ne pas octroyer un récépissé de reconnaissance officielle au « Mouvement pour le fédéralisme et la démocratie constitutionnels » ou Mfdc n’enchante guère les promoteurs de cette formation politique. Dans une correspondance  Jean Marie François Biagui s’est porté-en-faux contre l’argumentaire rendu par le ministre Abdoulaye Daouda Diallo pour récuser le droit à l’existence de son parti. Un motif attestant que « le sigle du parti est identique à celui du Mfdc (Mouvement des forces démocratiques de la Casamance-maquis). Contestant vivement la décision du ministre et de ses services, Biagui dira ainsi à l’encontre d’Abdoulaye Daouda Diallo : « nous aurions certainement compris votre attitude et votre décision, si le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc), parce qu’il aurait été enregistré auprès de vos services puis reconnu comme parti politique légalement constitué, avait formellement contesté notre droit de disposer du sigle « Mfdc » en tant que « Mouvement pour le fédéralisme et la démocratie constitutionnels. Avec une rhétorique musclée, J M F Biagui a vivement chargé par suite Abdoulaye Daouda Diallo dont il a vivement décrié « l’aversion pour le Mfdc ». Avant de faire remarquer : « En l’espèce, Monsieur le Ministre, le danger pour la République ne se trouve pas dans notre passé, mais plutôt dans votre inaptitude à transcender et dans votre incapacité à convoquer, en toute objectivité, le présent qui nous est propre et qui se veut totalement ordonné à la quête effrénée de la paix définitive sinon durable en Casamance». Allant même plus loin, le leader du Mfcdc dira dans son communiqué : « Pis, vous êtes vous-même un danger pour la République dès lors que, pour vous, contrairement à nous autres qui incarnons le « Mouvement pour le fédéralisme et la démocratie constitutionnels », il ne saurait y avoir une vie au Sénégal après la rébellion et le maquis casamançais».
Rewmi.com/FBF

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15