Accueil / Confidences / « J’étais SDF dans un garage avec mes enfants, aujourd’hui, je suis PDG »

« J’étais SDF dans un garage avec mes enfants, aujourd’hui, je suis PDG »

A 32 ans, Kylie dirige une entreprise prospère, mais revient de loin. Sans domicile fixe pendant quelques années, la chef d’entreprise ne doit son succès qu’à elle-même. Retour sur un parcours hors du commun.

« Mon passé et les épreuves que j’ai traversées m’ont permis de mieux me connaître et de découvrir à quel point je pouvais être forte. » Cette phrase, Kylie* en a fait son mantra. Conférencière et écrivaine, en plus d’être la présidente-directrice générale de son entreprise, Kylie sait à quel point la vie peut être difficile.

Et elle a tout autant conscience qu’il ne faut jamais baisser les bras pour atteindre son objectif : le succès fulgurant de kylietravers.com.au en est la preuve ! « La première fois que je me suis retrouvée à la rue avec mes deux filles en bas âge, c’était en 2009, juste après Noël. » La maman, qui souffre d’une maladie rare de la vessie, partage à cette époque sa vie avec un homme violent.

Plus d’un an dans un garage

C’est donc peu avant le réveillon du Nouvel An qu’elle fuit son foyer pour aller trouver refuge dans un garage : « Nous y avons vécu plus d’un an« , se rappelle-t-elle. Mais la jeune femme finit par revenir auprès de son ex-mari… avant de trouver la force de partir définitivement. « Je suis redevenue SDF en 2012 pour la seconde fois. Je squattais des canapés-lits à droite, à gauche avec mes enfants. »

Kylie se lance alors à corps perdu dans ce qu’elle sait faire de mieux : écrire. « J’avais déjà un blog avant de me retrouver à la rue. Je savais que la seule personne qui pouvait m’en sortir, c’était moi et moi seule. » Kylie se met à vendre et acheter des objets et vêtements sur eBay et garde le moral, envers et contre tous. Y compris lorsqu’on lui annonce que ses filles rencontrent d’importantes difficultés d’apprentissage à l’école.

En 2014, Kylie lance un site Web

D’aucuns auraient baissé les bras. Pas elle. « Même quand les choses empiraient, je continuais d’être positive et je m’évertuais chaque jour à méditer et établir une liste de toutes les belles choses que je pouvais avoir dans mon existence. Et je disais merci pour ces moments. Car on ne peut pas forcément changer une situation, mais la manière de la vivre, si. »

En 2014, Kylie décide de créer sa société, Occasio Entreprise, un site web sur lequel elle vend des vêtements et objets vintage. Le succès est fulgurant. Devenue PDG, elle enchaîne les conférences, distillant ses conseils pour économiser de l’argent et rester positive. « Je ne suis plus cette fille sans domicile, désormais. »

« Je remercie la vie »

« Et depuis 2015, je commence à me dire que ma vie ressemble, enfin, à celle dont j’avais rêvé« , se réjouit Kylie. Cette dernière vient d’ailleurs de recevoir une récompense pour son travail et son parcours de chef d’entreprise. « Il m’arrive de me laisser submerger par les malheurs traversés. Je les accepte. Et je continue à remercier la vie pour tout ce que j’ai vécu et ai encore à vivre. »

*Retrouvez le blog de Kylie sur thethriftyissue.com.au

À voir aussi

Le Président et les combats inutiles (Par Ahmed Khalifa Niasse)

Bon nombre de personnes admiraient le Président Macky et lui reconnaissaient un certain nombre de …

Pollution (Par Demba Ndiaye)

On a acheté des votes, pourquoi on n’achèterait pas des parrains – Le parrainage est …