Accueil / Uncategorized / Jeux Africains d’Alger-Karaté: Pluie de medailles pour Khadim Ndiaye

Jeux Africains d’Alger-Karaté: Pluie de medailles pour Khadim Ndiaye

Khadim Ndiaye qui, au dernier moment, a pris la place de Issa Cissé blessé, a créé une surprise colossale hier au stadium de la Coupole à Alger, en remportant devant un Egyptien, l’or masculin en open de karaté. Le sociétaire du Dorama de Ouagou Niayes offre ainsi au Sénégal sa 3è médaille d’or des 9è Jeux Africains (du 11 au 23 juillet 2007) après celles de Hortense Diédhiou en judo et de Pape Cherif Ba en karaté.

Source: Le Soleil
La journée d’hier a été faste pour le karaté sénégalais qui s’est offert 5 places sur les podiums avec l’or donc pour Khadim Ndiaye en open garçons, l’argent pour Jean Baptiste Mbaye chez les + de 80 kg garçons, le bronze autour des cous de Mame Fatou Thiam en + de 60 kg filles, Mohamed Ba en moins de 75 kg et Maguette Seck en open filles. Cette dernière enregistre sa seconde médaille de bronze après celle obtenue lundi en moins de 60 kg.

Parmi ses trois champions du monde, deux Mamadou Aly Ndiaye et Yaye Amy Seck ont pris leur retraite internationale, et un Abdoulaye Diop n’est pas à Alger « pour des raisons d’indisponibilité ». N’empêche le karaté sénégalais continue de toucher le ciel. Le gisement aurifère a pris de l’ampleur avec les médailles du métal le plus précieux obtenues par Pape Chérif Ba et Khadim Ndiaye. Pourtant, malgré le changement de combattants d’une compétition à l’autre, le karaté sénégalais qui s’est présenté aux 9èmes Jeux Africains sans son armada d’expatriés, continue de se couvrir d’or. Réponse du directeur technique national Mamadou DIOP : « la bonne politique de relève ».

Au karaté que ce soit à l’occasion des Jeux africains ou des championnats d’Afrique et même parfois aux championnats du monde, les combattants peuvent changer, mais les bons, les excellents résultats restent.

Avec pour l’instant 9 médailles soit 2 en or, 1 en argent et 6 en bronze, le bulletin de santé du karaté sénégalais affiche la forme. Le directeur technique national (DTN) du karaté, Mamadou Diop le jure la main sur le cœur : « Nous avons compris très tôt qu’il nous faut une bonne relève pour continuer à gagner. Nous avons des compétitions dans les petites catégories, chez les poussins, les pupilles et les benjamins qui sont dans la fourchette de 7 à 16 ans. Dès que quelqu’un quitte, aussitôt il y a quelqu’un qui le remplace ».

La preuve par quatre, quoi ! Quand Mamadou Aly Ndiaye l’icône du karaté sénégalais s’apprêtait à quitter les tapis Moustapha Guèye Ndiaye (médaillé d’or en open aux jeux d’Abuja en 2003) et Abdoulaye Diop (champion du monde) sont apparus. Ces deux derniers étant aux abonnés absents à Alger, Mamadou Diop le DTN et Bada Hanne l’entraîneur ont tiré de leur riche réservoir, Pape Chérif Ba et Khadim Ndiaye qui a remplacé au pied levé en open Issa Cissé blessé.

Chez les féminines, depuis que Yaye Ami Seck championne du monde juniors ne fait plus peur et finalement n’apparaît plus, Maguette Seck médaillée de bronze au championnat du monde en 2002 à Marseille, inspire la frousse à toutes ses adversaire. Que ce soit sur le continent noir ou dans le monde, « leurs bons résultats rassurent » témoigne Mamadou Diop. « Ce sont des gosses sur lesquels nous pouvons compter pour les championnats du monde d’Istanbul en octobre prochain ». Et aussi pour des années encore car à l’image de Pape Chérif Ba, tout juste 19 ans, les médaillés d’Alger sont jeunes. « Ils ont une moyenne d’âge de 20ans ».

Et puis comparés à leurs glorieux aînés Mamadoou Aly Ndiay, Fodé Ndao et consorts, « ces jeunes ont plus de chance de faire de nombreuses performances car ils ont eu la chance d’être encadrés très tôt, suivis depuis minimes, benjamins. Ils ont une plus grande marge. Aly Ndiaye et Fodé étaient des guerriers, des baroudeurs qui ont acquis leurs titres un peu tard »

Ce n’est pas un hasard si le karaté sénégalais se trouve tout juste derrière les géants du continent Egypte, Algérie et Tunisie. Pape Cherif Ba n a-t-il pas battu un Algérien en finale et Khadim Ndiaye un Egyptien pour se couvrir d’or en toutes catégories ? Plus qu’un signe du destin.


À voir aussi

Touba: Momy Kébé brandit une plainte contre  Serigne Khassim Mbacké

    La guerre de leadership entre apéristes fait rage à Touba. Le marabout-politicien, Serigne …

Présidentielle 2019: Tekki défend l’industrialisation du Sénégal

Le projet d’industrialisation du Sénégal. Tel est le programme que l’Alternative Patriotique de Tekki défendrai …