Accueil / International / JO-2018: les Jeux olympiques s’ouvrent à Pyeongchang en Corée du Sud

JO-2018: les Jeux olympiques s’ouvrent à Pyeongchang en Corée du Sud

C’est la deuxième fois que la Corée du Sud accueille les Jeux olympiques, deux événements qui représentent des tournants de son histoire. Les jeux d’été de Séoul, en 1988, avait été ceux de la reconnaissance internationale : la Corée du Sud, autrefois pays miséreux, ravagé par la guerre se faisait connaître comme une économie émergente et une démocratie balbutiante. Exactement 30 ans plus tard, elle organise ses deuxièmes Jeux olympiques… et le chemin parcouru dans l’intervalle est impressionnant. Elle est devenue la onzième économie mondiale, la plus connectée du monde, une démocratie dynamique. Et son plus grand défi aujourd’hui, c’est celui des relations avec son turbulent voisin du Nord. Une Corée du Nord qui justement a accepté de participer aux Jeux, permettant ainsi une fragile détente…

Pour la première fois depuis la division de la Corée il y a 70 ans, raconte notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias,un membre de la famille régnante au Nord se trouve au Sud : Kim Yo-jung, la soeur du dirigeant Kim Jong-un, vient tout juste d’atterrir. Elle devrait participer à la cérémonie d’ouverture de ces 23e Jeux d’hiver… ce qui pose d’ailleurs un casse-tête diplomatique à Séoul !

Le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, vient en effet accompagné du père d’un étudiant américain mort des suites de sa captivité au Nord. Pence ne cesse de marteler que Washington amplifiera les pressions sur Pyongyang. Il va donc falloir assoir ces dignitaires à des places suffisamment éloignées, sans pour autant froisser les susceptibilités diplomatiques de chacun.

La cérémonie elle-même verra défiler les athlètes de chaque nation. Les deux Corées marcheront ensemble, sous le drapeau de la péninsule réunifiée. Puis, la flamme olympique sera allumée, et les Jeux pourront officiellement commencer.

J’aimerais que beaucoup de Nord-Coréens viennent ici, pour qu’ils puissent connaître la Corée du Sud.
JO-2018: la joie des Sud-Coréens à Séoul
Patinage artistique: les Canadiens Meagan Duhamel et Eric Radford en action, le 9 février 2018.REUTERS/Damir Sagolj

Les Jeux 2018 : 92 nations ou comités olympiques représentés, 2 900 sportifs en compétition, 102 titres en jeu et… 22 curiosités : le nombre de représentants de la Corée du Nord dont l’attitude sera scrutée, décortiquée et analysée par le monde entier durant la quinzaine olympique (jusqu’au 25 février)…

Le ski alpin, discipline reine des JO, offre dès dimanche son grand rendez-vous, avec la descente messieurs. Aksel Lund Svindal, Ted Ligety, Beat Feuz, Thomas Dressen, Kjetil Jansrud et Dominik Paris : quelques grands noms du circuit seront déjà lancés. Marcel Hirscher, le roi des épreuves techniques, débutera lui mardi pour le combiné. Chez les dames, l’affiche est somptueuse, avec le fantastique duel que vont se livrer les Américaines Lindsey Vonn (33 ans, 81 victoires en Coupe du monde, record chez les femmes) et Michaela Schiffrin (22 ans, 41 victoires déjà). Schiffrin était devenue à Sotchi la plus jeune championne olympique de slalom de l’histoire à 18 ans et 345 jours.

Dans l’histoire des JO, « l’Afrique n’a jamais été aussi présente qu’en 2018 avec 8 fédérations. »
Focus de la rédaction du 09 février 2018 : Christophe Diremszian 09/02/2018

Autre prodige à suivre, l’Américaine Chloe Kim, privée des JO de Sotchi car elle n’avait que 13 ans alors que les JO ne sont ouverts qu’aux plus de 15 ans. L’épreuve de snowboard halfpipe lui tend les bras. De la jeunesse, encore, en patinage artistique, avec les deux athlètes olympiques de Russie Alina Zagitova, 15 ans, qui vient de dominer Evgenia Medvedeva, 18 ans, aux Championnats d’Europe. Une nouvelle fois, ces Jeux feront aussi la part belle aux petites histoires: bobsleigh nigérian, patinage artistique malaisien…

(avec AFP)

À voir aussi

Corruption a l’iaaf : Un ancien gouverneur de Rio blanchit Diack

L’ancien gouverneur de Rio de Janeiro, Sergio Cabral, a dénoncé un « préjugé racial » …

Madagascar vs Sénègal : Moussa Wagué incertain

L’international sénégalais de FC Barcelone, Moussa Wagué, pourrait rater le match de l’équipe nationale prévu …