aïda-mbodj

Joignant l’acte à la parole, l’opposition perturbe l’hemicycle- Aida Mbodji gifle Seydina Fall

Chose promise chose due. Les 11 Commissions techniques de l’Assemblée nationale ont été mises en place, hier par les élus du peuple dans la douleur. Comme on s’y attendait, ça chauffait à l’Hémicycle. Car à l’occasion de la mise en place des bureaux des différentes commissions techniques, les députés de l’opposition ont mis leurs menaces à exécution troublant la tenue de la rencontre convoquée pour la circonstance. Au point de taper sur la table. Preuve par neuf que le Parlement s’est transformé en une séance de pugilat: Oumar Sarr, Aïda Mbodj, Mamadou Diop Decroix, Woré Sarr, Khady Diédhiou, Lamine Thiam, Thierno Bocoum, Samba Bathily, pour ne citer que ceux là, ont exigé l’installation d’Aïda Mbodj à la tête du Groupe parlementaire “Libéraux et Démocrates”, en lieu et place de Modou Diagne Fada, exclu du Parti démocratique sénégalais pour connivence avec l’ennemi. Le Cadre de concertation de l’opposition a invoqué l’article 35 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale pour se défendre et reprendre ce qui lui revient de droit.

Aïda Mbodj gifle le député Seydina Fall

Dans ce tohu-bohu, le député Seydina Fall dit Boughazeli s’est arraché de sa chaise pour s’en prendre violemment à la députée Aïda Mbodj, la bousculant énergiquement. Mais Aïda Mbodj, comme une lionne blessée, a répliqué à la hauteur de l’affront subi. Elle a carrément giflé  Boughazeli au point que le député de Guédiawaye tituba avant de perdre l’équilibre. Se sentant humilié, Bougha de hurler en ces termes: “yow, xana dangay kharu?” (Toi, tu veux te suicider?). Sereine et courageuse, Aïda Mbodj prend la ferme résolution d’en découdre avec lui.  Sachant que les carottes sont cuites pour lui, Boughazeli n’a pas voulu suivre la députée sur le terrain de la confrontation physique. Il a vite fait de capituler et de déposer les armes. Une scène qui selon un député de la mouvance présidentielle n’honore pas l’institution parlementaire. A cet effet, des mesures nécessaires sont annoncées pour éviter prochainement de tels comportements, que le Règlement intérieur soit respecté pour le bon fonctionnement de l’Assemblée nationale.

Awa Diop décline une offre de Fada

La députée libérale Awa Diop a décliné l’offre de Modou Diagne Fada. Le président du Conseil départemental de Kébémer voulait qu’Awa Diop le seconde en occupant le poste de vice-présidente de son groupe parlementaire. Mais la rufisquoise, connue pour son engagement et son courage politiques, a décliné gentiment l’offre de Fada. « Cela fait des années que j’occupe de hauts postes. Il est temps de laisser la place aux jeunes. Donc je laisse la vice-présidence du groupe à Fatou Thiam. Néanmoins, elle dit rester dans le groupe parlementaire dirigé par Modou Diagne Fada.

Voir aussi

telechargement-7

ME AÏSSATA TALL SALL  “Le 25 janvier, on passera aux choses sérieuses ”

“Ce renvoi s’explique parce que nous appelons, dans notre jargon judiciaire et de procédure, la …