SPORT

JOSEPH O LAMPTEY, ARBITRE GHANEEN Sa suspension de 6 mois, au lieu de 2 ans par la Caf, et ses 4 prestations les plus scandaleuses

  • Date: 14 novembre 2016

 

Fils de l’ancien arbitre et ancien président de la fédération ghanéenne de football, George Lamptey, l’arbitre Joseph O Lamptey, 42 ans, a fait parler de lui samedi lors du match Afrique du Sud Sénégal. Mais le Ghanéen n’est pas à sa première erreur « fatale ». Il a été suspendu en 2010 par la Caf pour cela, après une rencontre de ligue des Champions, avant de récidiver en 2015, lors d’un match de la même compétition. Auparavant, en 2012, il s’était fait remarquer par ses nombreuses « erreurs » lors d’un match amical entre le Gabon et le Portugal. Mais malgré tout, il est toujours là, et on lui confie toujours de grands matchs au niveau international.

Le Sénégal a perdu samedi (1-2) devant l’Afrique du Sud. Et le premier but des « Bafanas-Bafanas » (1-2), marqué sur un penalty imaginaire, est resté au travers de la gorge des responsables de la fédération sénégalaise de football. Ainsi, Me Senghor et Cie ne comptent pas en rester là. L’instance dirigeante du football national va saisir la Caf et la Fifa pour s’indigner du comportement de l’arbitre ghanéen Joseph Odartei Lamptey, et sans doute réclamer des sanctions contre lui. Et y a de quoi. Car, il a sifflé un pénalty que seuls, lui et son assistant, ont vu. Les images sont nettes. La balle touche le genou du défenseur sénégalais, Kalidou Koulibaly.

Me Augustin Senghor et Cie réussiront-ils à avoir le sifflet du Ghanéen, évacué samedi du terrain sous bonne escorte ? La Caf et la Fifa en décideront. Mais d’ores et déjà, on peut souligner que la requête ne manquera pas d’intérêt pour les instances continentale et mondiale du football. En effet, ce ne sera pas la première fois que le cas de Joseph Lamptey sera porté à leur attention.

Joseph Lamptey suspendu 6 mois en 2010 et non 2 ans

Les « dérives » de l’arbitre ghanéen ont commencé à inquiéter en octobre 2010, lors de la demi-finale de la Ligue des Champions, entre l’Espérance Tunis et le club égyptien d’Al Ahly. Dès les premières secondes, Michael Eneramo (Espérance) reprend la balle de la main au second poteau et ouvre la marque. Joseph Lamptey accorde le but « invalide » sans hésiter. Une erreur qui sera suivie de l’expulsion d’un joueur d’Al Akhly qui aurait donné un coup à un adversaire, sans qu’on n’y comprenne rien, puisque c’était dans une confusion générale. La Confédération Africaine de Football (CAF) dont la commission arbitrale était dirigée à l’époque par le Tunisien Tarek Bouchemaoui, va sanctionner l’arbitre ghanéen de six mois finalement, et non deux ans, comme c’est dit dans plusieurs médias. Ses assistants avaient écopé eux aussi de la même peine. En effet, ce sont les médias (égyptiens surtout) qui avaient véhiculé l’information d’une sanction de 2 ans qui, en réalité, n’a été que de 6 mois. La preuve, le match après lequel il a a été suspendu a eu lieu en octobre 2010 et en novembre 2011, soit un an après, il faisait partie des arbitres réserviste de la Can u23.

Raja Casablanca – Sétif : Lamptey offre un penalty égalisateur au Raja

L’arbitre ghanéen du match Afrique du Sud Sénégal a fait parler de lui aussi, le 19 avril 2015, lors d’une rencontre de la Ligue des champions entre le Raja Casablanca et le Sétif d’Algérie. A la 73ème minute, alors que les Algériens mènent à la marque, Lamptey a offert généreusement un pénalty aux Marocains, qui obtiennent ainsi l’égalisation, 2-2.

1 Comments

  1. QUE LA CAF NE NOUS FATIGUE PAS CET MAUVAIS ARBITRE DOIT ÊTRE SUSPENDUS A VIE. COMME IL L’A RÉPÉTÉ PLUS DE 3 FOIS, JE CONCLUS QUE C’EST UN FOU . ET UN FOU DOIT RESTER5 CHEZ LUI.

    CETTE PERSONNE EST UNE PLAIE POUR LE PEUPLE GHANÉEN.

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15