Aida Ndiongue tay

JOSEPH SARR, COORDONNATEUR DU PDS A HANN BEL AIR “ Si Aïda Ndiongue avait rejoint le camp présidentiel, elle serait épargnée…”

 

Membre du comité directeur et par ailleurs coordonnateur du Pds à Hann Bel Air, Joseph Sarr a fait face à la presse, samedi dernier, pour aborder l’affaire Aïda Ndiongue. Le libéral est convaincu que si Mme Ndiongue avait accepté “ les clins d’œil et tentations, elle serait épargnée de cette opération de dépouillement de ses biens matériels”.

La section communale du Parti démocratique sénégalais (Pds) de Hann Bel Air, a organisé un point de presse, samedi dernier, pour exprimer son indignation et sa colère contre “ l’acharnement, sans répit, subi par Aïda Ndiongue”. Coordonnateur de ladite section, Joseph Sarr, également membre du comité directeur du Pds, a expliqué que la mise en cause a été enseignante dans sa jeunesse et c’est la seule fois de sa vie où elle a été fonctionnaire. “ Elle n’a jamais géré de l’argent public et a bâti sa fortune à la sueur de son front, bien avant l’alternance de 2000. En refusant de rejoindre le parti au pouvoir,  elle a montré toute sa dignité et toute sa fidélité à Maître Abdoulaye Wade”, a déclaré Joseph Sarr. Pour mémoire, c’est suite au pourvoi en cassation formulé par le Procureur général près la Cour d’Appel de Dakar, que la Cour Suprême a, par substitution de dispositif, condamné Madame Astou Ndiongue à un an d’emprisonnement ferme et à une amende ferme de 2.000.000 de francs CFA. Elle a, en outre, ordonné la confiscation de ses biens saisis dont la somme de 20.688.638.937 de francs CFA.

Les militants du Pds basés à Hann Bel Air donnent une connotation politique à cette décision rendue par la Cour suprême. Leur coordonnateur Joseph Sarr déclare : “ nous sommes convaincus que, si elle avait accepté les clins d’œil et tentations de ces personnages haineux et sans vision du moment, elle serait épargnée de cette opération de dépouillement de ses biens matériels et jouirait, aujourd’hui, pleinement des fruits de son travail, accumulés après tant d’années de dur labeur”. S’exprimant toujours en marge du point de presse, M Sarr précisera : “ sans se départir de sa bonne foi, la lionne Aïda, plus que debout, garante d’une tradition de refus héritée de ses aïeux, refusera plus que jamais de courber l’échine devant un lion endormi qui cherche vaille que vaille à dépouiller et à humilier”.

Ainsi, avec les jeunes et femmes libéraux de Hann Bel Air, Joseph Sarr a assuré sa solidarité sans faille à Aïda Ndiongue.

Cheikh Moussa SARR   

Voir aussi

telechargement-5

ÉRECTION D’UNE BUVETTE SUR LA CORNICHE Aby Ndour persiste, Atépa annonce une plainte…

Entre Aby Ndour et l’Association Sos Littoral, la guerre est à son paroxysme. Atépa a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *