Uncategorized

Joueur africain 2015 : André Ayew s’interroge sur le résultat

  • Date: 8 janvier 2016

Après Yaya Touré, très remonté contre le choix de la CAF de nommer Pierre-Emerick Aubameyang joueur de l’année 2015, André Ayew, l’autre finaliste malheureux, a accepté de nous livrer son sentiment. Moins virulent que son aîné, il a quand même du mal à comprendre et à accepter : «Je m’interroge… Il faut donc qu’on m’explique quels sont les critères qui sont mis en avant une année de CAN (remportée par la Côte d’Ivoire devant le Ghana). Il me semble logique que la compétition majeure du continent compte dans le verdict. Un Euro compte pour les Européens mais une CAN ne compterait pas pour les Africains?» Il livre le fond de sa pensée : «Yaya et moi, on était finalistes de la CAN, il a gagné, j’ai fini meilleur buteur. Ensuite en club, ça s’est super bien passé quand je suis revenu à Marseille et j’ai même été élu joueur du mois d’août en Angleterre avec Swansea. Et Yaya, capitaine des Eléphants, a fait une belle année aussi. Alors je croyais que ce serait l’un de nous deux…»
Le déroulé de la cérémonie l’a certainement aussi troublé puisque Touré n’a été que le … deuxième dans le collège des votes des entraîneurs. D’après des observateurs, le visage du milieu de terrain de City s’est décomposé tant il attendait ce cinquième titre consécutif, une première dans l’histoire. Et Dédé Ayew devait alors intérieurement jubiler en pensant avoir remporté ce prix si convoité…

«Franchement, c’était Yaya ou moi»

«Attention, intervient Ayew, Aubameyang est un ami et il a fait une super année. Et c’est un super mec. Il a marqué beaucoup de buts mais Yaya et moi, on n’a pas le même rôle mais ça ne nous a pas empêché d’être décisifs aussi. S’il n’y avait pas eu la CAN, d’accord on peut en discuter mais là non, on doit privilégier nos compétitions… On doit les respecter. Si, nous Africains, on ne le fait pas, qui le fera ? Franchement, c’était Yaya ou moi cette année» La polémique lancée par Yaya Touré est loin d’être éteinte.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15