Accueil / SANTE / Les journalistes et les animateurs à l’école du carnet de santé

Les journalistes et les animateurs à l’école du carnet de santé

La Direction de la Santé de la Mère et de l’Enfant (DSME) a tenu un atelier d’orientation des journalistes et animateurs de radios communautaires sur le carnet de santé de la mère et de l’enfant. L’objectif est de renforcer leurs capacités sur la santé de la mère, de l’enfant et de l’adolescent et de promouvoir la production d’articles de qualité sur les questions pertinentes et d’actualités liées la Santé de la Reproduction et à la Survie de l’Enfant.

La réduction du fardeau de la morbidité et de la mortalité maternelle et infanto-juvénile, constitue la première priorité en matière de politique de santé, telle que définie dans le PNDS 2009-2018. Une dynamique de baisse progressive des indicateurs a été notée au cours des dernières années, comme en attestent les résultats des enquêtes, mais des efforts considérables restent à faire.

Cependant ces progrès auraient pu être plus importants et plus rapides si la promotion de comportements accélérateurs avait été plus systémique et plus importante. L’accélération et l’intensification des interventions nécessitent une implication des communautés et de tous les acteurs qui interviennent dans la santé, notamment par un renforcement de leurs capacités pour lutter efficacement contre les décès évitables de la mère, source de vie, et d’enfant, futurs acteurs de développement. Or, la plupart des interventions réalisées dans le domaine de la communication pour la santé de la reproduction et de la survie de l’enfant restent conjoncturelles et pas toujours centrées sur les véritables déterminants des comportements inadéquats.  Fort de ce constat, les journalistes et les animateurs de radios communautaires constituent une pièce maitresse pour relayer l’information. Selon la coordinatrice en santé de la reproduction à la Direction de la Santé de la Mère et de l’Enfant (DSME), Seyni Codou Diop, en sensibilisant et en informant, ils impulsent et accélèrent le changement de comportement voulu pour une prise en charge de la santé par l’individu et par la communauté, et contribuent ainsi à sauver des vies de mères, de nouveau-nés, d’enfants et adolescents. « Raison pour laquelle, la DSME a jugé important d’organiser un atelier de partage, avec les journalistes et animateurs, du carnet de santé de la Mère et de l’Enfant qui prend en compte toutes les interventions à haut impact, de la conception à l’adolescence. L’objectif est de les sensibiliser sur les problématiques liées à la santé de la mère et de l’enfant et de renforcer leurs capacités afin de les rendre plus aptes », soutient-elle.

Ngoya NDIAYE

 

 

À voir aussi

Télémédecine : 260 sages-femmes et infirmiers formés en E-learning

Le Secrétaire général du Ministère de la Santé a présidé la cérémonie de remise de …

Santé numérique: Des solutions digitales prônées pour…

L’organisation Amrefhealph Africa a tenu, à Dakar, les premières rencontres de la santé numérique en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *