Accueil / People / La Journée de la femmes vue par les femmes

La Journée de la femmes vue par les femmes

En cette journée de LA femme ou DES femmes, les principales concernées nous racontent leur 8 mars. Si pour certaines, cette date est une nécessité pour d’autres, « elle ne sert à rien ».

« Une journée de la femme et pas de l’homme ? »

Sarah, 29 ans. « Il y a une journée de la femme et pas de l’homme, c’est bien la preuve que quelque chose ne va pas, non ? Tout ce que je vois c’est que l’inégalité salariale persiste, que les récents scandales comme l’affaire Weinstein, les hashtags BalanceTonPorc, Time’s up, metoo, ont pointé du doigt certains problèmes qui ne devraient plus exister depuis longtemp et pourtant. On continue de se faire harceler, d’avoir peur de sortir en jupe le soir, etc. Ce n’est pas avec une journée qu’on va arrêter de se faire battre, qu’on sera payées comme les hommes ou qu’on arrêtera d’être sifflées. C’est en éduquant tous les jours que les choses pourront changer. »

« La journée DES femmes »

Mélanie, 24 ans. « Ce n’est pas la journée de LA femmes, mais DES femmes. Selon moi, elle rappelle tout ce qu’il reste à faire pour notre cause, pour que l’égalité homme-femme soit établie. Elle permet aussi nous rappeler le combat de nos ancêtres, sans qui nous ne serions pas aussi libres de nos jours. »

« Cette journée ne symbolise rien »

Laura, 25 ans. « Cette journée dessert notre cause. C’est tous les jours notre journée. Les femmes travaillent, élèvent leurs enfants, font face à la charge mentale… Etre une femme est une lourde responsabilité, encore en 2018. Nous vivons toujours dans un monde d’hommes, faits par les hommes et pour les hommes. Alors pour moi, cette journée ne symbolise rien. A quand la journée pour qu’on nous laisse tranquille ? »

« Célébrer des droits fondamentaux »

Tatiana 30 ans. « On ne devrait pas avoir à célébrer le fait d’avoir des droits comme l’homme. Si on veut vraiment être l’égale de l’homme, soit on leur attribue une journée, soit on arrête de marquer le fait que oui, les femmes ont le droit de voter, travailler, d’avorter… N’oublions pas que ce sont des droits fondamentaux. »

« Remercions Simone Veil et nos grands-mères « 

Andréa 22 ans. « Cette journée est faite pour nous rappeler ou marquer nos libertés d’être qui l’on veut être, de faire ce que l’on veut. En ce 8 mars, on célèbre notre indépendance si durement obtenue, vis-à-vis de la société. Alors remercions Simone Veil, nos grands-mères et toutes les autres avant elles ! Soyons solidaires entre nous et heureuses d’être des femmes ! »

À voir aussi

(04 Photos) Korité 2018 : la tenue aguicheuse de Nabou (Pod et Marichou)

Nabou n’était pas en reste à l’occasion de la fête de Korité qui s’est tenue …

( 05 Photos ) La nouvelle vie de Rama Aidara, elle croque la…