POLITIQUE

JOURNÉE DE PARTAGE DE BBY DE SICAP La concertation finit en queue de poisson

  • Date: 6 juin 2016

La journée de partage de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) de Sicap Liberté (BBY-SL) dont l’ordre du jour portait sur l’évaluation du référendum du 20 mars dernier et perspectives s’est finalement terminée en queue de poisson.

Le siège de BBY de Sicap a abrité, hier, une réunion très houleuse, à l’occasion d’une journée de partage consacrée à l’évaluation du référendum du 20 mars dernier et dresser les perspectives en vue des prochaines échéances électorales. Les mots ont volé bas, ladite réunion étant émaillée par de propos aigre-doux entre les responsables de la coalition BBY des Sicap. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la question posée par la conseillère spéciale du président Sall, Zahra Iyane Thiam, relative à la structuration du bureau de BBYSL. Zahra n’a pas voulu que l’on « désigne » et « nomme » respectivement Santi Agne et Aliou Mara comme, Coordonnateur et Coordonnateur adjoint de BBY des Sicap. « Vous ne devez pas les (Santi Agne et Aliou Mara) présenter comme tel car notre réunion d’aujourd’hui (hier) a pour objectif de restructurer la coalition. Donc, donnons la bonne information aux journalistes », s’esclaffe-t-elle, suscitant ainsi un brouhaha général.
Face à une vague d’indignation et de propos aigre-doux, elle a préféré quitter la salle sans crier gare laissant derrière elle une rude prise de gueule entre responsables de « arc-en-ciel» de Sicap Liberté et leurs alliés de BBY. Il n’en fallait pas plus pour tendre les nerfs du maire Santi Agne et du ministre Anta Sarr Diacko. « Cessons nos querelles mesquines », se désole-t-il, dépité. « Jusqu’à aujourd’hui, je suis le coordonnateur local de BBY-SL et Mara est mon adjoint », recadre-t-il. Avant d’ajouter : « Moi, on ne me trouvera sur le terrain de l’invective et je ne suis pas un pouvoiriste », fait-il savoir, taclant ainsi tacitement Zahra Iyane Thiam. « Le style, c’est l’homme ». Anta Sarr Diacko, piqué par une colère noire, va déverser sa bile sur le jeune Serigne Saliou : « Vous avez saboté notre réunion et organisation. Il faut arrêter. »

L’heure est à l’unité

Pour Santi Agne, l’heure est à l’unité et non à la division. D’où l’objectif de cette journée de réflexion : « Aller ensemble aux élections législatives de 2017. » « Nous sommes tous d’accord sur l’objectif d’aller ensemble vers les prochaines échéances législatives pour donner au président de la République une majorité à l’Assemblée nationale pour préparer l’horizon 2019 », a-t-il dit. « Pour ce faire, poursuit-il, la Coalition BBY-SL a décidé de se donner un certain nombre d’outils dont assurer un commun vouloir de vivre ensemble entre alliés de la coalition ». Par ailleurs, il a indiqué que suite au dialogue social lancé par le chef de l’État, « notre localité a vite compris l’enjeu de ces consultations », tendant ainsi la main à tous les mouvements citoyens et politiques de la Commune. Toutefois, assure M. Agne, « c’est un premier pas. C’est inédit dans le landerneau politique dans le département de Dakar ». Embouchant la même trompette, Aliou Mara, Coordonnateur adjoint de la Coalition BBY à Sicap Liberté, a tenu à rappeler le principe de vivre en commun autour du président de la République. « Pour y aller, nous avons besoin d’une organisation solide. C’est ce qui a motivé notre rencontre de ce jour », a-t-il fait savoir en appelant, en effet, ses camarades à « travailler la main dans la main » afin de « réélire au premier tour, le président de la République, avec un taux de plus de 60% ».

Mouhamadou BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15