Education

Journée internationale de l’alphabetisation : Les acteurs réclament davantage de ressources financières

  • Date: 9 septembre 2015

En marge de la célébration de la  Journée internationale de l’alphabétisation, hier, la Coalition francophone et ouest-africaine des organisations actives en alphabétisation et  en éducation non formelle (Cfoa-Aenf), est revenue sur les enjeux et défis de ce sous-secteur.

Dans un communiqué parvenu à la rédaction, la Coalition francophone et ouest-africaine des organisations actives en alphabétisation et en éducation formelle (Cfoa-Aenf) défend la position selon laquelle  « l’éducation pour tous » ne sera une réalité que lorsque ce sous-secteur fera l’objet de plus d’attention en termes d’allocation des ressources financières.
En effet, le relèvement du taux d’alphabétisation, en particulier chez les femmes, contribue à baisser le taux de mortalité infantile et à améliorer la santé des enfants. La même source rappelle qu’au moment où l’on parle d’émergence,  « il  faut reconnaître que l’analphabétisme constitue un obstacle majeur à toute forme de développement social économique ». Toutes choses qui fondent l’urgence de la démarche pour la promotion de l’alphabétisation.

La coalition déplore le pourcentage affecté au sous-secteur dans le budget national. La part allouée à l’alphabétisation est de 2 % alors que la Conférence de Bamako de 2007 recommandait un taux de 7 %. C’est pour toutes ces raisons que les acteurs ont fait un vibrant plaidoyer pour l’augmentation des financements en faveur du secteur de l’alphabétisation. Rappelons que la Journée internationale de l’alphabétisation de cette année est : « Alphabétisation et sociétés durables ».

Le Soleil

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15