23 août, 2014
Accueil » CULTURE » JOURNEE MONDIALE DU LIVRE ET DU DROIT D’AUTEUR : Les héritiers de Senghor perçoivent plus d’un milliard par an sur l’Hymne national
JOURNEE MONDIALE DU LIVRE ET DU DROIT D’AUTEUR : Les héritiers de Senghor perçoivent plus d’un milliard par an sur l’Hymne national

JOURNEE MONDIALE DU LIVRE ET DU DROIT D’AUTEUR : Les héritiers de Senghor perçoivent plus d’un milliard par an sur l’Hymne national

Plus d’un milliard c’est le montant perçu chaque année par les héritiers de feu Léopold Senghor auteur de l’hymne national du Sénégal. Rien que pour ces trois dernières années, Collette Senghor a empoché trois milliards quatre cent quinze mille cinquante francs Cfa, versée par le Bureau des droits d’auteurs du Sénégal. Et ce, jusqu’à soixante-dix ans après la disparition du Président Senghor. «Cet argent est perçu sous forme de droit posthume», a expliqué la directrice du Bsda.

Auteur du texte de l’Hymne national du Sénégal, l’ancien Président de la République Léopold Sédar Senghor, perçoit toujours des droits d’auteur sur son œuvre. Amary Guissé, chef de la Division Répartition au Bsda révèle que plus d’un milliard est versé à la famille du défunt poète-Président. Interpellée, la Directrice Abibatou Siby confirme : «ce sont les héritiers du Président Senghor qui perçoivent le montant et cela avec les droits post-mortem jusqu’à 70 ans».

Pour rappel, cette somme concerne seulement les textes dont Senghor est l’auteur puisque la musique est d’Herber Péper. Au niveau du Bsda, les agents trouvés sur place indiquent : «c’est la veuve Mme Colette Senghor et son fils Jean Francisco qui reçoivent ces droits chaque année». Un exemple assez illustratif, la télévision nationale ouvre et ferme ses émissions avec l’hymne national et verse à chaque fois des redevances. Faites un calcul sur le nombre de fois que ces vers sont utilisés pendant les cérémonies officielles et autres, voila ce qui explique la fortune empochée par les Senghor pour seulement cette œuvre alors que le Président poète a écrit plusieurs autres livres et recueils de poèmes. Pour ces trois dernières années, la famille du défunt Président a amassé trois milliards quatre cent quinze mille cinquante francs Cfa entre 2008 et 2010. Il faut signaler au passage, l’écrivain et le processus de création littéraire sera au cœur de la Journée mondiale du Livre et du Droit d’auteur, dont la seizième édition est célébrée aujourd’hui samedi 23 avril par les créateurs du monde au tour du thème, «Mille et une sources…Partagez !»

Khary DIENE

ABIBATOU SIBY DIRECTRICE BSDA

«Certaines radios et télés ne paient pas…»

La polémique est toujours de mise entre le bureau sénégalais des droits d’auteurs (Bsda) et certains patrons de chaînes de télé ou radio. Abibatou Siby Directrice de cette structure n’a pas sa langue dans sa poche quand il s’agit de réclamer les redevances. Jointe au téléphone hier pour les besoins de la journée mondiale du Livre et des droits d’auteurs, elle a tout bonnement fustigé certains comportements. En effet, elle informe que toutes les radios et les télévisions paient la même somme, seulement regrette la dame : « certaines d’entre elles ne le font presque pas. D’autres comme avec la 2stv, Canal info ou Rdv négocient. Mais, je peux dire sans me tromper que c’est Walf seulement qui ne paie pas, c’est pourquoi nous sommes en contentieux. »

KH-DIENE