téléchargement

JOURNÉE MONDIALE ENVIRONNEMENT Le Sénégal et le Rwanda “nettoient” le Parc de Hann

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdoulaye Bibi Baldé, a organisé, ce dimanche, au Parc Forestier de Hann, un Set-setal, à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale de l’Environnement. Pour la réussite de cette opération citoyenne, la communauté rwandaise au Sénégal s’est mobilisée.
Instituée, depuis 1972, par l’Organisation des Nations-Unies, la Journée mondiale de l’environnement est célébrée le 5 juin de chaque année. Cette journée est l’une des meilleures occasions choisies par les Nations-Unies pour encourager une prise de conscience et une action d’envergure mondiale pour la préservation de l’environnement. Ainsi, l’édition de la Journée Mondiale de cette année ayant comme thème : « Tolérance zéro pour le commerce illégal des espèces sauvages », appelle les décideurs et tous les citoyens à une prise de responsabilités pour réduire les impacts des activités humaines sur les espèces de faunes et de flores sauvages. « En effet, la chasse, le trafic de bois, la pêche illégale et l’exploitation minière sont autant de pratiques qui peuvent compromettre la résilience de nos écosystèmes, la disponibilité, l’accessibilité et l’utilisation durable des ressources naturelles », a indiqué M. Baldé.
À l’en croire, durant ces décennies, la dégradation de l’environnement engendre des conséquences économiques, sociales et sanitaires qui affectent de façon sensible la qualité de vie des populations. « Cette situation est liée, entre autres, aux Changements Climatiques, à la surexploitation de nos ressources naturelles, aux modes de consommation et de production non durables qui ont suscité une prise de conscience de la communauté internationale », a-t-il souligné. Ainsi, dit-il, l’édition de la Journée Mondiale de cette année ayant comme thème : « Tolérance zéro pour le commerce illégal des espèces sauvages » appelle les décideurs et tous les citoyens à une prise de responsabilités pour réduire les impacts des activités humaines sur les espèces de faunes et de flores sauvages. Pour maîtriser ce phénomène qui affecte les espèces et les habitats, l’Etat la lutte active, à travers des brigades mobiles, des brigades zonales et des postes de garde, et la lutte passive qui prend en compte la sensibilisation, l’Éducation environnementale, l’encadrement et l’implication des acteurs dans les activités d’aménagement. « Afin de réduire la pression sur les ressources naturelles et de contribuer à résoudre le chômage de la population active (jeunes et femmes chefs de ménages), mon département s’est doté d’une Stratégie nationale de promotion des emplois verts », a-t-il révélé.

Khady Thiam Coly

Voir aussi

accident_162-285x200

GRAVE ACCIDENT A LINGUERE- 2 morts et 29 blessés

Les populations de Diam Diale sont dans l’émoi et la consternation. Pour cause, un accident …