Accueil / ACTUALITES / JOURNEE NATIONALE DE  L’ARBRE La forêt  pour la sécurité alimentaire !

JOURNEE NATIONALE DE  L’ARBRE La forêt  pour la sécurité alimentaire !

 Le ministre de l’environnent et du développement durable Abdoulaye Baldé, sous une forte pluie, a procédé au lancement de la Journée nationale de l’arbre célébrée, ce dimanche,  à Malicounda. L’arbre parrain de la journée nationale de l’arbre est le ’’khaya senegalensis’’ plus connu sous le nom caïlcédrat.

Les forêts sont un maillon important dans la chaîne alimentaire, en particulier pour les femmes, les enfants et toute autre personne exposée à des risques plus élevés de faim et de malnutrition. Sa préservation est indispensable à la production de denrées alimentaires et d’autres produits agricoles et permet d’assurer la sécurité alimentaire, la nutrition et les moyens de subsistance des populations. C’est pourquoi la présente édition de la journée nationale de l’arbre a été célébrée, cette année, sous le sceau de la ‘’gestion durable des forets. Pour une meilleure contribution à la sécurité alimentaire’’. Avec comme slogan ‘’Planter, sécuriser, entretenir, gage d’un développement durable’’. Le ministre Abdoulaye Baldé, sous une pluie diluvienne a souligné, à cet effet, que le reboisement est plus que jamais d’actualité à l’heure du changement climatique, de la raréfaction des ressources naturelles, de la pression sur les terres agricoles et sous l’ardente obligation de garantir la sécurité alimentaire. ‘’La préservation de nos forêts est primordiale où la majorité de la population vit de l’agriculture’’, a fait savoir M Baldé. ‘’Ces dernières années,  précise-t-il, beaucoup de terres ont été sévèrement dégradées’’. En cause, dit-il, des pratiques agricoles et pastorales peu durables (déforestation, défrichage, surpâturage…), une gestion inappropriée des ressources naturelles et les aléas climatiques tels que les sécheresses et les inondations. ‘’La production agricole a alors considérablement baissé, engendrant l’installation de l’insécurité alimentaire’’, constate-t-il, amer. Pour mettre fin à cette situation, le ministre a encore réitéré la volonté de l’Etat de reboiser 13 millions de plants sur l’ensemble du  territoire national. Une plante, un sénégalais.

Plus de 15 millions de plants en 2014.

 Mieux, l’accent sera mis sur la foresterie urbaine et périurbaine, a-t-il soutenu.  Si les travaux de la campagne 2015 vont bon train, le bilan de la campagne de reboisement précédente a donné satisfaction au ministre. Sur 12.432.500 de plants prévus, 15.895.515 ont été réalisés, soit un niveau d’exécution de 127,8%.  Le choix de Malicounda pour abriter  la journée nationale de l’Arbre  s’explique par l’engagement de ses des autorités locales dans la préservation de l’environnement et par leur implication dans la lutte contre la dégradation de la forêt classée de Nianing. Mais ce n’est pas tout car la mairie a injecté plus 3 millions destinés aux activités de reboisement et à la gestion de l’environnement, a souligné Baldé.

Salamraky

Share This:

À voir aussi

ETHIQUE POLITIQUE ET RESPONSABILITE MORALE Le Sénégal dégringole

C’est fini ! Le Sénégal est tombé dans l’encolure de la folie politique. Au pays des …