Accueil / ECONOMIE / Journée portes-ouvertes de la Dtai Les jeunes filles invitées à choisir les séries scientifiques

Journée portes-ouvertes de la Dtai Les jeunes filles invitées à choisir les séries scientifiques

Le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP) a célébrée la journée internationale des filles dans les TIC, marquée par une journée portes-ouvertes de la direction du traitement automatique de l’information (DTAI).

Mme Gnagna Diop Sow, conseiller technique au Ministère de l’Économie, des Finances et du Plan, a invité les jeunes filles et élèves à choisir, si possible, les séries scientifiques afin d’envisager des études supérieures dans le domaine des TIC.  Elle  s’exprimait  lors la sixième édition de la Journée portes-ouvertes de la Direction du Traitement automatique de l’Information (DTAI). Pour elle, ces études offrent assurément des perspectives certaines, car utiles à tous les métiers. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale des Filles dans les Technologies de l’Information et de la Communication (J.I.F.T.I.C.), conformément au Plan d’Action national de la Résolution 70 de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). En effet, en 2014 à Busan en Corée du Sud, la Conférence des plénipotentiaires de l’UIT a révisé la résolution 70. Elle a institué la création d’un environnement mondial qui encourage les jeunes filles et jeunes femmes en leur donnant les moyens d’envisager des études leur permettant d’embrasser une carrière dans le secteur en pleine croissance des Technologies de l’Information.

D’après la  représentante  du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, à l’heure où les TIC prennent une place grandissante dans la vie quotidienne et professionnelle, des différences liées au genre continuent d’impacter les perspectives de conception, d’appropriation et de maîtrise de ces outils stratégiques. « La disparité numérique liée au genre a toutefois des justifications autres que les capacités intellectuelles des jeunes filles », a-t-elle  expliqué. En effet, dira Mme Gnagna, loin de souffrir d’un quelconque handicap technologique, les femmes et les jeunes filles, dans leur vie quotidienne ou scolaire, sont des utilisatrices aussi averties que leurs homologues masculins. Néanmoins, elles restent particulièrement minoritaires dans les métiers scientifiques et notamment des TIC. Elles sont donc souvent absentes des centres de décisions stratégiques dudit secteur. Face à cette situation, cette  dernière a fait savoir qu’il importe d’explorer les voies et moyens d’y arriver grâce à des formations de qualité. C’est là l’engagement que chacune d’entre nous doit prendre personnellement, dans la construction de son avenir et de son épanouissement futur. « L’accès des jeunes et des femmes au secteur des TIC, priorité nationale pour la diversification de l’économie et la création d’emplois pour un développement durable », est le thème retenu  de cette journée internationale.

Zachari BADJI

À voir aussi

Air Sénégal traque 70 milliards F

Philippe Bohn dévoile les ambitions de la compagnie Air Sénégal. Laquelle compagnie envisage un chiffre …

Passation de marché : L’Armp et l’Apix pris en flagrant délit

Un scandale secoue l’Apix et l’Armp autour d’un marché relatif aux travaux de construction et …