Accueil / ECONOMIE / Journées économiques Bruxelles 2018- Les organisateurs sollicitent l’appui des autorités en charge du PSE

Journées économiques Bruxelles 2018- Les organisateurs sollicitent l’appui des autorités en charge du PSE

Les journées économiques Bruxelles 2018 sont prévues pour les 20 et 21 avril prochains. Mais les organisateurs sont inquiets car ils attendent toujours les réactions des autorités sénégalaises qui doivent les soutenir.

A un mois de la tenue des journées économiques Bruxelles, prévues les 20 et 21 avril prochains, les organisateurs sont inquiets, et pour cause. Ils n’ont pas encore toujours bouclé le financement. Ainsi sollicitent-ils l’appui du Ministre en charge du Pse pour les accompagner. D’autant plus que cette manifestation vise à permettre aux investisseurs européens et de la diaspora de s’approprier la situation économique au Sénégal ainsi que les opportunités d’investissement et de partenariat. Selon Ousmane Sy, Directeur exécutif du Rassemblement de la Diaspora pour l’investissement, ils organisent cette manifestation à Bruxelles parce que le Pse a donné lieu à une nouvelle perception du Sénégal dans la communauté internationale. Pour revenir sur l’organisation des journées économiques Bruxelles 2018, Ousmane Sy se dit inquiet. « Le problème qui se pose, c’est que ça a tardé à se mettre en place parce qu’on a eu du retard pour avoir la réponse des institutionnels sénégalais. On devait avoir une rencontre entre le privé sénégalais et les institutions belges pour qu’ils nous montrent les axes où ils ont besoin de financement.  Et le cabinet qu’on a pris en Belgique nous a demandé d’avoir les accréditations, au moins trois semaines avant l’évènement, pour pouvoir choisir les investisseurs pertinents qui vont pouvoir discuter avec les Sénégalais qui viennent au Sénégal », a-t-il dit. Avant d’enchaîner : « ça tarde, mais nous avons l’appui du ministère chargé de l’investissement, de la direction générale des sénégalais de l’extérieur. Mais, nous attendons toujours. Il me semble que le Président de la République a posé des axes complets pour la diaspora. Toutefois, Ousmane Sy et son équipe ont saisi le patronat et ont reçu des promesses qui tardent à se matérialiser. «Présentement, pour le budget, nous avons pratiquement fonctionné les 2/3 sur fonds propres. Nous sollicitons vraiment l’appui de nos autorités pour la tenue et la réussite de cette première édition. Pour les années à venir, nous envisageons de délocaliser ces journées pour les amener en Amérique ou dans un autre continent», a-t-il soutenu.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Banque mondiale : « Nous resterons engagés pour soutenir le PAP 2 du PSE »

La Banque mondiale (BM) s’engage aux côtés du Sénégal pour le  financement du deuxième Programme d’Actions …

PHASE II PSE : LE SÉNÉGAL AMASSE UN PACTOLE DE 7356 MILLIARDS

Le gouvernement sénégalais a levé, ce lundi, 7356 milliards f cfa pour un besoin de …