Accueil / ACTUALITES / Jugé devant la chambre criminelle pour terrorisme Ibrahima Ly écope de 15 ans de travaux forcés

Jugé devant la chambre criminelle pour terrorisme Ibrahima Ly écope de 15 ans de travaux forcés

La chambre criminelle de Dakar a rendu ses premières décisions concernant la lutte contre le terrorisme. En effet, Ibrahima Ly qui risquait la perpétuité, a été condamné à 15 ans de travaux forcés. Pour sa part, l’étudiant Assane Camara a été acquitté.

Le verdict est tombé, hier, et Ibrahima Ly a été condamné à 15 ans de travaux forcés. Il a été acquitté du délit d’actes de terrorisme avant d’être déclaré coupable du délit d’association de malfaiteurs en vue de commettre un acte terroriste. Ainsi échappe-t-il à la réclusion à perpétuité requise lors de l’audience par le maître des poursuites. En effet, le procureur avait indiqué que lors de l’interpellation du mis en cause, il a tenté de prendre la fuite. Non sans préciser que des tirs de sommation ont été effectués. Une perquisition a été ensuite faite chez lui et des livres, des notes d’enseignements islamiques, des téléphones, des billets de banque et deux passeports ont été découverts. Interrogé, l’accusé a soutenu devant les enquêteurs et à la barre du tribunal qu’il a quitté la France pour aller en Syrie dans le but d’apprendre le Coran et de parler Arabe au milieu des arabes. Cependant, le maître des poursuites a demandé au tribunal de ne pas croire aux déclarations de l’accusé. Car, il savait qu’en Syrie, il y avait la guerre. Mais, nous dit toujours le représentant du ministère public, Ibrahima Ly a continué son chemin pour se rendre dans ce pays. « On peut véritablement et valablement douter de ses propos. Je dois rappeler qu’il s’est rendu dans une localité qui se trouve au centre de la Syrie. Et, cette ville est déclarée comme étant la capitale de l’Etat islamique. Pis, l’Etat islamique a pris le contrôle de ladite ville avant de prendre une place pour la baptiser le rondpoint de l’enfer », a dit le maître des poursuites, selon qui le projet d’Ibrahima était en rapport avec une entreprise individuelle.

L’étudiant Assane Camara acquitté

« A travers la presse et à travers les vidéos, ils (Ibrahima et d’autres personnes) ont proclamé d’être des terroristes. Ce dessein devait tendre à un but qui est de faire régner un trouble grave de l’ordre public par la terreur, par l’intimidation. Il avait même un nom de guerre, c’est-à-dire Abou Azam et c’est très révélateur », a soutenu le Procureur. A l’en croire, Abou Azam était l’un des pionniers du djihadisme avec Ben Laden. Ils ont formé les premiers terroristes. C’est au regard de tous ces éléments que l’avocat de la société a dit qu’il n’est plus permis un seul instant de douter des faits reprochés à Ibrahima Ly. Sur ce, il a demandé à ce que l’accusé soit condamné à une peine de travaux forcés à perpétuité. Un réquisitoire que les avocats de l’avocat avaient battu en brèche, arguant que ce serait très grave de dire qu’il est dans une entreprise terroriste. « On ne condamne pas une personne à perpétuité en faisant allusion à l’histoire. C’est une personne honnête qui a même coopéré pour la manifestation de la vérité. La vidéo, c’est la rançon pour obtenir la liberté. Donc, je vous demande de le relaxer au bénéfice du doute ». Cependant en rendant sa décision, le tribunal a reconnu l’accusé coupable avant de le condamner à 15 ans de travaux forcés. Par ailleurs, le tribunal a acquitté l’étudiant Assane Camara poursuivi également pour terrorisme. Pourtant, le maître des poursuites avait requis à son encontre 5 ans de travaux forcés. A noter qu’il était derrière les barreaux depuis 2 ans sur dénonciation de sa propre mère qui le soupçonnait d’être de connivence avec le milieu terroriste.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Enseignement supérieur: L’inauguration des Eno consacre le passage à l’échelle du virtuel

Le secteur de l’Enseignement supérieur est en train de connaître de grandes et profondes mutations. …

Palestine: Un terrain offert à Serigne Touba

L’ambassadeur de la Palestine au Sénégal a révélé, samedi à Dakar, lors d’une rencontre à …