20 octobre, 2014
Accueil » FAITS DIVERS » Jugé pour vol, il s’érige en prêcheur et donne des leçons de morale au tribunal
Jugé pour vol, il s’érige en prêcheur et donne des leçons de morale au tribunal

Jugé pour vol, il s’érige en prêcheur et donne des leçons de morale au tribunal

Daouda Ndao est prévenu d’avoir volé une somme de 105 mille francs au préjudice de son employeur. Appelé à comparaître à la barre, pour ces faits, il a eu le toupet de se transformer en prêcheur, en distillant la bonne parole. Et sa cible n’était autre que le tribunal. « Moi, je n’ai rien à me reprocher. Je ne suis pas le voleur. C’est en allant à la prière du vendredi que j’ai ramassé une partie de la somme. Vous devez bien savoir que vous serez un jour jugé pour le jugement que vous faites des hommes », a déclaré le prévenu, à la surprise générale.
« Tu te permet de donner des leçons au tribunal alors que tu es un grand voleur. Tu prétends avoir ramassé l’argent. Où as-tu vu un voleur jeter l’argent qu’il a volé ? C’est toi-même le voleur » lui a rétorqué le procureur de la République.

Des remarques qui n’ont pas semblé ébranler le mis en cause qui persiste dans ses dénégations, en disant qu’il a ramassé l’argent alors qu’il se rendait à la mosquée pour la prière du vendredi. Il faut, à ce propos, rappeler qu’après le vol en question, un charlatan a été appelé, histoire de retrouver le voleur. Ce dernier aurait d’ailleurs déclaré à tous les suspects que le voleur tomberait malade et mourrait au terme de ses manœuvres. C’est ainsi qu’il leur avait dit que le voleur avait bien intérêt à se dévoiler dans la discrétion en lui remettant ladite somme. C’est alors que Daouda Ndao, certainement pris de panique, a remis au charlatan la somme de 50.000 F qu’il dit avoir ramassé.

Le tribunal a condamné le prévenu à deux ans dont deux mois ferme et à une interdiction de séjour d’un an dans le département de Mbour.

Le Populaire