Accueil / POLITIQUE / KAOLACK – Gestion «catastrophique» de la mairie : Le Préfet bloque le budget

KAOLACK – Gestion «catastrophique» de la mairie : Le Préfet bloque le budget

L’exécution du budget de la mairie de Kaolack bute sur un blocage décidé par le Préfet, qui explique sa décision par «une gestion informelle, mauvaise et catastrophique des deniers de la municipalité».

Source : Le Quotidien

Jusqu’où ira le bras de fer qui oppose la mairie au Préfet de Kaolack ? La question mérite d’être posée, car le préfet de Kaolack n’est pas en odeur de sainteté avec le maire Khalifa Niasse sur sa gestion de la cité. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase vient du mouvement d’humeur du Syndicat des travailleurs des collectivités locales dirigé par Abdou Ndiaye. En effet, depuis mardi, ledit syndicat observe des sit-in devant les locaux de la Mairie pour réclamer 5 mois d’arriérés de salaire et la prise en charge médicale de leurs familles. Car, la Mairie doit des arriérés à une clinique de la place.

Les contractuels de la Mairie réclament aussi l’amélioration de leurs conditions de travail notamment la climatisation de l’Etat civil, tout en décriant la mauvaise foi de la Mairie.

Selon le Secrétaire municipal de la mairie, Mapenda Diaw Mbaye, le Préfet a bloqué la délibération du virement des crédits du 26 septembre dernier pour payer les contractuels pour un montant de 15 millions de francs Cfa.

Face à ce blocage du fonctionnement de la Mairie, le Préfet rompt le silence et apporte des éclairages pour dire que «le Conseil municipal fait une gestion informelle, mauvaise et catastrophique des deniers de la municipalité».

Le Préfet soutient mordicus que s’il refuse d’approuver la délibération, c’est parce que celle-ci qui a été soumise à son appréciation est pleine d’irrégularités. En attestent, les chiffres qu’il donne à l’appui pour montrer l’endettement de la Mairie. D’abord, la Municipalité doit à l’Ipres 137 millions de francs Cfa et dans cette délibération, poursuit-il, la Mairie veut prendre 7 millions de francs Cfa pour effectuer quelques dépenses.

L’institution municipale reste aussi redevable à la Sde pour un montant de 104 millions de francs Cfa sans compter la Senelec. D’après le Préfet Mamadou Dramé, pour cette ouverture des classes, la Mairie s’était engagée à construire 40 salles de classes dans le Budget consolidé d’investissement (Bci) de 2007, d’une valeur estimée à 212 millions.

Dans le registre des dépenses en carburants, les chiffres donnent des urticaires. Le maire dépense, selon le Préfet, 25 millions de francs Cfa en carburant. Pour le Secrétaire général de la mairie et le Receveur municipal, 14 millions de francs Cfa chacun, pour ne citer que ceux-là. En somme, révèle le Préfet, la mairie utilise 78 millions de francs Cfa en carburant.

Venu jouer la médiation entre les contractuels et la mairie afin de mettre fin à ce casus belli, l’Imam ratib de Kaolack tombe des nues quand le Préfet lui apprend que des lieux de culte attendent toujours la subvention de 10 millions de francs Cfa. Idem pour des compétences transférées qui n’ont pas encore vu tomber dans leurs escarcelles leurs fonds de dotations.

Autant de manquements qui ont mis le Préfet dans tous ses états, après avoir longtemps attiré l’attention de la Municipalité sur une gestion rationnelle des fonds de l’Institution pour un développement harmonieux de la Cité. Malgré tout, «si la mairie accepte de réduire ses dépenses inutiles, je pourrai approuver la délibération», promet le Préfet de Kaolack, Mamadou Dramé.


À voir aussi

Madické rend visite à Khalifa Sall

Me Madické Niang Président de la Coalition Madické 2019 a rendu visite hier lundi 3 …

Le quinté de tête de la Présidentielle de 2019 (Sondage)

Macky Sall, Khalifa Sall, Karim Wade, Idrissa Seck, Ousmane Sonko : c’est le quinté de …