Accueil / RELIGION / KAOLACK Médina Baye attend des «dispositions spéciales» de l’Etat

KAOLACK Médina Baye attend des «dispositions spéciales» de l’Etat

Les autorités religieuses de Médina Baye attendent des pouvoirs publics sénégalais des «dispositions spéciales» pour une meilleure prise en charge du volet sanitaire du Maouloud à Kaolack où des milliers de fidèles convergent, chaque année, pour la commémoration de l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (Psl), a plaidé, hier, le secrétaire particulier du Khalife, Amadou Samb.

 S’adressant à des journalistes, il a dit que les deux millions F Cfa affectés au volet sanitaire de cet évènement s’avèrent «largement insuffisants pour couvrir la multitude de nationalités présentes sur les lieux». «Du point de vue de la santé, l’Etat laisse faire et cela mécontente les autorités religieuses de Médina Baye (…). C’est nous-mêmes qui fournissons les médicaments. C’est une doléance récurrente qu’on pose chaque année, mais rien n’a été fait», a dit M. Samb. Il a rappelé que ce point était la principale doléance formulée par les autorités religieuses de Médina Baye lors de leur réunion avec le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo, pour les préparatifs du Maouloud. «Aucune disposition spéciale n’a été prise pour Médina Baye. Chaque année, l’Etat prélève cinq millions de F Cfa sur le budget de la région médicale de Kaolack. Ce maigre budget est distribué pour couvrir la vingtaine de manifestations religieuses qu’abrite la région», a-t-il soutenu. «Médina Baye se retrouve avec une dotation en médicaments évaluée à deux millions F Cfa. Et, ce ne sont pas les médicaments dont nous avons le plus besoin. Nous sommes obligés de faire des efforts personnels pour subvenir aux besoins des populations en organisant des consultations gratuites par des médecins qui ne sont pas pris en charge par l’Etat», a déploré M. Samb. «Cette année, il y a eu un accident à hauteur de Kaffrine qui a entrainé la mort de trois pèlerins nigérians. Pourtant, nous avions demandé que des ambulances soient pré-positionnées. Il y en avait une certes, mais qui n’avait pas de carburant», ont déploré des membres du comité d’organisation. «C’est nous-mêmes qui avons fait une contribution en carburant. Il y avait deux morts sur le coup. Un troisième a rendu l’âme sur la route de l’hôpital, pour n’avoir pas été secouru à temps», a dit le secrétaire particulier du Khalife de Médina Baye.

 

À voir aussi

Le témoignage émouvant du Khalife des Tidianes : «Touba n’a pas sa lune à elle,  tout comme Tivaouane, d’ailleurs….»

Le Khalife général des Tidiane, Serigne Mbaye Sy Mansour, et sa délégation, se sont rendus …

Wade pleure Serigne Sidy Mokhtar Mbacké «C’était mon Khalife, mon maître et mon ami. »

Le président Wade a exprimé sa « profonde tristesse » après la disparition du khalife général des …