ACTUALITE

Karim Wade aurait été « déporté » à Doha

  • Date: 24 juin 2016

REWMI.COM-Karim Wade s’est envolé au Qatar sitôt sorti de prison, sans faire la plus petite déclaration. Il nous revient de source sûre que le fils de l’ancien président n’a pas fait le voyage de son propre gré. Il aurait été exilé au nez et à la barbe de ses souteneurs et même de ses camarades de parti. Selon certains observateurs, ce serait une des clauses libératoires qu’il était tenu de respecter. Ce dernier parle d’un deal dans lequel le fils de Wade est acteur. Il en veut pour preuve la présence du procureur du Qatar qui serait garant de cette libération. Ce qui semble bizarre, c’est que aussi bien les avocats de Karim Wade que les membres du Pds sont devenus subitement injoignables. Le seul qui a accepté de parler a demandé à le faire sous couvert de l’anonymat. Ce dernier a soutenu mordicus que jusqu’à hier, Karim n’était pas demandeur d’une quelconque grâce. Selon lui, il a été contraint de quitter le pays. Mieux, Karim Wade aurait même refusé de signer l’autorisation de sortie de prison. Ce qui semble étonnant dans cette affaire, c’est que, de ce que l’on sait d’une grâce, la personne bénéficiaire jouit normalement d’une totale liberté qui aurait permis au moins, à Karim de dire merci aux sénégalais qui l’ont soutenu. Mais la tournure prise par cette affaire semble donner raison à ceux qui soutiennent qu’il y a un deal d’autant plus que hier au moment de la libération du fils de l’ancien Président les réseaux sociaux étaient bizarrement inaccessibles. Ce qui fait dire au journaliste Pape Alé Niang que  » c’est un précédent dangereux  » qui pourrait se reproduire lors de la publication prochaine de résultats d’élections au Sénégal.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15