Accueil / ACTUALITES / Karim Wade indésirable à Touba

Karim Wade indésirable à Touba

La visite annoncée de Karim Wade à Touba, le 05 août prochain, risque de tourner au fiasco. Le motif d’une telle crainte est que tous les habitants de la cité religieuse ne sont pas prêts à lui dérouler le tapis rouge. Mieux, le collectif des jeunes marabouts intellectuels menace de saboter purement et simplement la visite du leader de la génération du Concret. Parce que, à les en croire, d’aucuns cherchent à l’introduire à Touba, en se basant sur des actions sociales. Une supercherie qui ne passera pas, clament-ils.

Source : L’Office

Nous vous annoncions dans une de nos dernières éditions que des gens cherchaient à introduire Karim Wade auprès de Serigne Saliou Mbacké (Cf interview Serigne Modou Bousso Dieng, le pdt du collectif des jeunes chefs religieux du Sénégal, le 31 mars dernier). Cette exclusivité du journal l’Office, est devenue maintenant un secret de polichinelle. Notre interlocuteur annonçait même qu’un intense travail de lobbying se passait dans la cour du khalife pour faire entrer l’homme fort de la Génération du Concret dans les bonnes grâces du pouvoir local. Ces manoeuvres ont commencé à porter leurs fruits puisque le Pdt du Conseil de surveillance de l’ANOCI a réussi à trouver des parrains à Touba, et sa visite tant attendue est prévue pour le 05 Août prochain. Si dans la ville sainte les populations s’interrogent encore sur les tenants et aboutissants de cette visite, d’autres trouvent le moyen de jeter une pierre dans le jardin de Karim Wade, et de ceux qui s’activent pour l’amener à Touba. Ces grincements de dent ne sont pas à négliger, puisqu’il s’agit de jeunes chefs religieux qui jouissent d’une grande écoute de la part des populations et des talibés. Ces derniers, regroupés dans l’association dénommée « Collectif des jeunes chefs religieux intellectuels », ont dénoncé avec la dernière énergie ce qu’ils qualifient de manoeuvres politicienne. « Si Karim veut faire son entrée en politique, qu’il choisisse une autre ville pour le faire. En tout cas, ce ne sera pas Touba ; c’est la terre de nos ancêtres. Nul n’y fera quelque chose contre notre gré », assure son coordonnateur Serigne Djilly Bousso. Ces gardiens du temple s’offusquent surtout de la manière qui a été utilisée par ces gens qui « prétextent organiser une campagne de nettoiement de la ville pour ensuite l’habiller avec de la politique ». Allusion est faite au « Mouvement Beugue Touba », dirigé par Bassirou Sy qui est l’initiateur de cette campagne. Le 05 août prochain risque donc d’être chaud, chaud avec ces propos extrémistes de ces marabouts ; « Karim ne viendra pas ou bien, il sera accueilli par du rouge, des jets de pierres et des huées dont se chargeront les talibés très disposés à la tâche. Nul doute que devant une atmosphère quasi insurrectionnelle des jeunes marabouts, le khalife pourrait être amené à surseoir à recevoir la délégation du « concret ».


À voir aussi

Ziguinchor : Le  PM annonce la construction d’un marché sous-régional

Le Premier ministre était hier au chevet des sinistrés de l’incendie du marché Tilène de …

Sen Tv: Thiamass claque la porte

Le Pdg de D-media Bougane Guéye Dany vient encore de perdre un de ses éléments. …