Accueil / ECONOMIE / Kédougou- Le projet APTE présenté aux acteurs

Kédougou- Le projet APTE présenté aux acteurs

La salle de réunion de la gouvernance a servi de cadre pour présenter le projet APTE (Amélioration des Performances de Travail et d’Entreprenariat au Sénégal) aux acteurs qui gravitent autour de l’éducation. La rencontre a été présidée par William MANEL, gouverneur de la région de Kédougou, accompagné des élus locaux  et les partenaires sociaux.

Pour un coût global de 9 milliards de nos francs sur une durée de 5 ans, et financé par la Fondation Mastercard, le projet APTE compte renforcer les capacités des jeunes pour développer les notions d’employabilité. Il cible aussi 23.000 élèves issus de 200 collèges d’Enseignement moyen, 7000 apprenants des Centres de Formation professionnelle, 500 étudiants issus de 10 universités et 1600 enseignants à travers différents modules. APTE-Sénégal est une réponse à la décision n° 1 prise par le Président de la République en conseil présidentiel sur les conclusions des Assises de l’Education et de la Formation, consistant à « réorienter le système éducatif vers les sciences, les mathématiques, le numérique, les technologies et l’entreprenariat ».

Depuis son lancement officiel sous la présidence du Ministre de l’Education nationale le 23 mars 2017, le projet APTE-Sénégal a multiplié ses activités allant de rencontres avec les parties prenantes à l’enseignement des quatre premiers modules « Apte au travail » dans deux classes de 6ème et deux classes de 1ère année dans les Collèges d’Enseignement moyen (CEM) et les Centres de Formation professionnelle (CFP). Les différentes sessions de formation ont permis de mobiliser les acteurs directs (840 enseignants) du projet qui ont démarré les activités pédagogiques dans les 140 établissements sélectionnés en juin dernier dans les six régions cibles.

Il est aussi nécessaire d’impliquer l’administration et autres acteurs dans la nouvelle dynamique qui vise à transformer les paradigmes dans le sous-secteur du moyen secondaire et le sous-secteur de la formation professionnelle. La réunion des acteurs de la région trouve sa pertinence dans l’exercice de communication sur la présentation du projet en termes de philosophie, de composition, d’orientation et de stratégies de mise en œuvre afin de mieux s’approprier leurs rôles et responsabilités. Aussi sera-t-elle une tribune d’information, d’échanges et de partages sur les réalisations et les perspectives du projet dans la région.

Le principal critère mis en œuvre dans la sélection des professeurs, c’est la flexibilité, être libre pendant au moins 2 heures par semaine, avoir de l’expérience dans l’animation de clubs. Ce sont les chefs d’établissements qui sélectionnent les formateurs. APTE-SENEGAL ne donne pas de financement, mais reste ouvert à toutes les opportunités de financement » a  expliqué Mme Sy née Pascaline Dieynaba Baradji, adjointe à la directrice chargée des programmes du projet APTE-Sénégal. Monsieur Bakary Cissokho, secrétaire général de l’Inspection d’Académie de Kédougou, a exhorté les inspecteurs de l’Education et de la Formation des trois départements à s’approprier du projet. Quant au chef de l’exécutif régional de Kédougou, monsieur Manel, il a instruit aux IEF de prendre toutes les dispositions pour la réussite de ce projet. « Ce projet est structurant et répond aux besoins de la population dans la lutte contre le chômage », lance-t-il.

Papis Nimbaly Barro

À voir aussi

Banque mondiale : « Nous resterons engagés pour soutenir le PAP 2 du PSE »

La Banque mondiale (BM) s’engage aux côtés du Sénégal pour le  financement du deuxième Programme d’Actions …

PHASE II PSE : LE SÉNÉGAL AMASSE UN PACTOLE DE 7356 MILLIARDS

Le gouvernement sénégalais a levé, ce lundi, 7356 milliards f cfa pour un besoin de …