Accueil / SOCIETE / KEUR MASSAR Pour 25 F Cfa, un apprenti fracture la jambe d’un « client »

KEUR MASSAR Pour 25 F Cfa, un apprenti fracture la jambe d’un « client »

Il règne une véritable anarchie dans les gares de la banlieue où des bagarres entre clients et chauffeurs ou apprentis font lésion. Pour preuve, un apprenti de «car rapide » a rudement tabassé un passager avant de lui casser sa jambe. Son seul tort est de réclamer sa pièce de monnaie de 25 F Cfa.

D’après des témoins de la scène, « la bagarre a eu lieu au niveau du rond point, près de la station d’essence du croisement de Keur Massar. Pour une simple dispute entre l’apprenti et un passager, ils se sont donné en spectacle, à propos de la piécette de 25 F Cfa. Les échanges étant devenus houleux entre un apprenti et le voyageur tenace. Et le premier qui est plus musclé et jeune que son ”adversaire”, n’a eu d’autre solution que d’administrer des violents coups de poing au passager avant de le terrasser, sous prétexte qu’il lui ferait perdre du temps, en refusant de lui remettre ses 25 F Cfa, puis en lui signifiant que le billet du transport c’est 100 F Cfa au lieu de 75 F Cfa ». Selon toujours les personnes trouvées sur place, « la victime s’en est sortie avec le pied fracturé. Il ne pouvait pas se lever. C’est grâce à l’intervention des passants que les deux personnes, ont pu être séparées au moment où l’apprenti était sur le malheureux voyageur qui a été évacué d’urgence à l’hôpital. Son âge avancé, vari entre 55 et 60 ans », nous renseigne-t-on.

Quant à l’apprenti qui voulait disparaître et prendre la fuite, après avoir commis son forfait, il a été arrêté par l’assistance qui lui a imposé d’aller à l’hôpital pour prendre en charge les frais médicaux du passager. D’après nos interlocuteurs, « l’infortuné qui s’est retrouvé par terre, était ko, lorsqu’il a été roué de coups, avant d’être secouru par de bonnes volontés ». Des commentaires allaient bon train par rapport à cette scène cocasse. Moussa Bâ, est un vendeur de chemise. Il a assisté à la scène. Selon lui, « des faits du genre qui opposent très souvent chauffeurs, apprentis et passagers au niveau des garages, font légion, surtout en banlieue. En général, des passagers impuissants, face à leurs ”adversaires” (chauffeurs ou apprentis) et qu’ils savent qu’ils n’ont pas le poids, devant les biceps bien bandés de la jeune génération, laissent souvent les choses pareilles entre les mains de Dieu surtout quand il n’y a pas eu l’intervention des passants ou autres bonnes volontés.

Aux dernières nouvelles, le passager fracturé, se trouvait, à l’hôpital de Keur Massar où il recevait des soins, jusque tard dans la nuit. Il a été pris en charge par le chauffeur et son apprenti que nous préférons taire les noms pour le moment. Les parents de la victime qui habitent, Keur Massar, à savoir ses fils et autres, ne veulent pas s’ouvrir à la presse par rapport à cette affaire qui a valu  l’hospitalisation de leur père.

Sada Mbodj

Share This:

À voir aussi

Cellule de communication du Magal de Touba- Serigne Fallou Dieng exige la démission de Cheikh Abdou Lahad Gaïndé Fatma 

Cheikh Abdou Lahad Gaïndé Fatma, tête de liste de BBY à Mbacké,  s’attire les foudres …

Santi Agne sur le drame du stade Demba Diop « Je n’ai aucune responsabilité dans la gestion du stade Demba Diop »

Le maire de Sicap-liberté a été indexé suite au drame du stade Demba Diop qui …