téléchargement (4)

Keur Massar à chignons crêpés- 12 millions 500 mille F Cfa divisent les femmes de l’Apr

 Le retrait de l’argent offert aux femmes de Keur Massar a sonné le glas de l’unité de l’Apr dans la zone. La parlementaire devant signer pour le déblocage de la somme, a refusé de le faire, arguant que sa camarade de parti était accompagnée de femmes ne figurant pas sur la liste déposée auprès de l’institution bancaire et du ministère. Accusation retournée à l’élue du peuple.

Une situation qui secoue le parti de Macky Sall dans cette commune et qui est à l’origine du blocage du financement pour les femmes. Selon Fatou Diao qui soutient la parlementaire, cette confusion a été provoquée par Oulimata Ndoye qui est venue, accompagnée de non concernées. «C’est ce qui explique le refus de signer du député, alors que l’argent était dans son compte», explique-t-elle. Poursuivant, elle précise qu’elles n’ont aucun problème pour suivre les directives de l’honorable député, l’argent appartenant à toutes les femmes de la commune, porteuses de projets. «Les autres femmes qui sont venues avec Oulimata Ndoye ne sont pas impliquées. Et lorsque nous avions interpelé les services bancaires, ils nous ont rétorqué travailler sur la base de documents légaux. C’est ainsi que la député a refusé de signer. Nous, nous avons plié bagages, en attendant l’intervention des hauts responsables de l’Apr qui nous ont offert cet argent», a argumenté Fatou Diao, soutenant mordicus que l’argent ne sera pas retiré, si les deux autres femmes ajoutées sur la liste par Oulimata Ndoye ne sont pas rayées. Quant à Oulimata Ndoye, elle réplique que c’est Aïssata Dia qui est la première à avoir introduit sur la liste d’autres non-ayant-droit. «Les financements sont pour toutes les femmes de Keur Massar. La magouille a été préparée par l’élue de la localité, pour pouvoir me battre. Ce que j’accepterai jamais», dira-t-elle. Pour elle, les personnes introduites par Aissata Dia n’ont pas de bases, ni de représentativité. «Nous avons interpelé le ministre, à travers le maire, pour des rectifications. C’est ça qui m’a poussée à venir avec deux autres femmes. Keur Massar fait partie des communes recevant beaucoup de financements, mais que personne ne voit. Ceci est une défaite de nos élus qui ne peuvent pas résoudre les problèmes de Keur Massar. La député devrait signer pour que l’argent soit débloqué.  Elle est à l’origine du blocage. Le ministre a été saisi et a promis de signer pour débloquer cet argent», expliquera Mme Ndoye. Du rififi donc pour le parti de Macky Sall dans la commune. Il faut signaler que ce financement qui s’élève à 12 millions 500 F Cfa, reste bloqué au niveau de la banque, à cause de tiraillements entre responsables de l’Apr.

Sada MBODJ

Voir aussi

telechargement-1

VISITE D’ETAT DU PRESIDENT SALL EN FRANCE- Ce que fera Macky à Paris

Le président de la République du Sénégal effectuera, du 19 au 21 décembre, une visite …