Khadim Diop veut que l’Usaid aide à faire de la bonne gouvernance une réalité

Le ministre de l’Intégration africaine, du Nepad et de la Promotion de la Bonne gouvernance, Khadim Diop, a exprimé mardi le vœu de voir l’appui de l’USAID, attendu d’ici à 2020, aboutir à une ‘’traduction concrète des principes dans la réalité quotidienne de la gestion des affaires publiques, mais aussi dans le comportement du citoyen’’.

 ‘’Je souhaite que l’appui que l’USAID compte apporter à la bonne gouvernance se traduise par une approche visant la +matérialité+ du concept, c’est-à-dire la traduction concrète des principes dans la réalité quotidienne de la gestion des affaires publiques, mais aussi dans le comportement du citoyen’’, a-t-il dit.
M. Diop s’exprimait lors de la cérémonie de clôture du Programme gouvernance et paix (USAID-PGP), mis en œuvre par FHI360, entre mai 2010 et septembre 2015.
Selon lui, la Bonne gouvernance doit servir aux populations à travers des mécanismes qui leur permettent de participer et d’exercer un contrôle citoyen effectif de la gestion des affaires publiques aux niveaux national et local.
‘’Mon département est disposé à accompagner l’USAID dans la mise en œuvre du nouveau programme 2015-2020 dans son volet bonne gouvernance à travers une approche innovante et pragmatique’’, a-t-il promis.
Un nouvel accord quinquennal de 233 milliards de FCFA a été signé le 15 septembre entre le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et la directrice de l’USAID.
Revenant sur le PGP, le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance souligne que les activités déroulées dans le cadre de ce programme ont contribué à appuyer les efforts du Sénégal pour ‘’la consolidation du dialogue pour la stabilité et la paix en Casamance et au renforcement des capacités des organes de contrôle’’.
Selon lui, le programme a ‘’surtout’’ soutenu les collectivités locales dans l’amélioration de la gouvernance, en renforçant les capacités des élus locaux, mais aussi en procédant à une évaluation du niveau de performance en gouvernance (…)’’.
‘’Votre approche, fondée sur l’intersectorialité (…), a permis d’impulser une dynamique nouvelle en faveur de la qualité de la gouvernance, particulièrement au niveau local’’, a-t-il indiqué, se félicitant de l’engagement des acteurs pour la réussite de ce projet.
Le Sénégal, poursuit-il, s’est engagé à atteindre le développement durable en 2035. C’est pourquoi ‘’ la saine conduite des affaires publiques est devenue cruciale dans la période actuelle caractérisée par la (…) rareté des ressources et les attentes citoyennes vis-à-vis de l’administration, qu’elle soit centrale ou locale’’, a-t-il dit.
De son côté, la directrice adjointe d’USAID/Sénégal, Lisa Franchett, soutient que le programme a permis d’améliorer la gouvernance locale, l’appropriation locale des principes de gouvernance, la libération de la parole et l’augmentation des ressources financières et l’amélioration de la gestion de l’état civil, entre autres.
 Des résultats ont également été réalisés dans le processus « Initiative pour la transparence dans les industries extractives » (ITIE) en appuyant la candidature du Sénégal dans le cadre de sa composante ’’transparence et redevabilité’’, selon la directrice adjointe de l’USAID.
Mme Franchett invite les collectivités locales, l’Etat, les citoyens et l’administration locale à maintenir la dynamique créée par le projet et à amplifier les résultats acquis pour en assurer leur pérennisation.
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15