khalifa sall

Khalifa Sall est-il une menace pour Macky ?

Jamais l’Apr ne s’est montrée aussi virulente, violente, agressive et emportée contre Khalifa Sall. Certes, il est prêté à celui-ci une ambition présidentielle. Mais il ne l’a jamais confirmé. Cependant, l’Apr semble en faire un adversaire redoutable à affaiblir ou à déstabiliser d’abord sur le plan moral, ensuite dans le domaine de la gouvernance administrative.

Des stratégies flagrantes de déstabilisation du pouvoir municipal de Khalifa Sall sont mises en œuvre et menées par d’importantes personnalités du régime avec le silence complice d’Ousmane Tanor Dieng, Secrétaire général du Ps dont Khalifa Sall, Maire de Dakar, est le Secrétaire national à la Vie politique. Amadou Bâ, ministre de l’Économie et des Finances, Abdoulaye Diouf Sarr et Diène Farba Senghor, entre autres, ont posé des actes d’État dont la finalité incontestable et apodictique est de ramollir les forces de celui-ci afin de l’empêcher de poser tout acte de bâtisseur qui pèserait sourdement dans l’appréciation de l’opinion publique.
Khalifa Sall semble être ainsi bien une menace pour Macky Sall. Il s’est inscrit dans l’ornière populaire des citoyens, prenant des positions politiques parfois contradictoires avec celle de son parti et de la majorité gouvernante pour marquer son rejet de tout ce qui ne s’accommode pas de l’intérêt national et du bien commun.

En exprimant son opposition au septennat que veut s’appliquer Macky Sall et sa révolte contre le reniement de la parole donnée, il devient davantage une cible politique à abattre. Ce qui est insolite et singulier, c’est le profil des personnalités de l’Apr et du régime actuel qui engage cette conspiration. Ce sont des ministres pilotes du gouvernement ou, dit-on, l’ancienne Première ministre Aminata Touré, connue jusqu’ici pour sa mesure, sa forte personnalité, son niveau élevé de cogitation.

Des attaques personnelles, hors la politique, sont fomentées contre Khalifa Sall qui commence à être diabolisé par des assailles et des accusations dont le but est naturellement de le discréditer. Mais cette démarche de l’Apr ressemble bien à un immense service rendu à Khalifa Sall.

Selon certaines indiscrétions, la récente sortie attribuée à l’Apr et particulièrement à Aminata Touré accusant Khalifa Sall d’avoir bénéficié de l’argent du dopage en référence à l’Affaire Lamine Diack a été paradoxalement très bien appréciée par l’entourage et le staff politique du Maire de Dakar.

D’abord, l’accusation est une maladroite réplique réactionnaire que l’Apr fait après la sortie de Khalifa Sall dépréciant le non-respect de la parole donnée par Macky Sall.

Ensuite, cette accusation accentue davantage l’image de martyr dont bénéficie Khalifa Sall. En le ciblant et en évoquant son nom dans les instances structurelles de l’Apr, il devient un adversaire crédible qui encombre, dérange, et même fait peur.

Conséquemment, Khalifa Sall a bien les atouts et les atours d’un candidat probable qui menace une hégémonie politique qui claudique, celle de Macky Sall et de son parti, l’Apr. Encore une grosse erreur de communication politique !

Le Piroguier

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …