000_par6135175

Khalifa Sall sur la gestion des ordures- J’attends de rendre compte à mes conseillers avant d’en parler à l’opinion

La municipalité de Dakar a tenu hier sa troisième session ordinaire. Une occasion pour Khalifa Sall et ses conseillers de débattre des orientations budgétaires de 2016. Le maire socialiste a promis de revenir sur la gestion des ordures après avoir rendu compte à ses conseillers.

Le président de L’entente CadakCar est resté aphone depuis que la gestion des ordures a été confiée à l’Unité de coordination et de gestion (Ucg). Interpellé hier sur la question, Khalifa Sall a voulu réserver la primeur à ses conseillers qui, dit-il, l’ont porté à la tête de l’entente Cadak-Car.

« Je n’ai pas été président de cette structure de mon propre gré mais c’est plutôt un mandat de la ville. Il faut que je rende compte d’abord aux conseillers municipaux avant de parler du problème aux populations », a déclaré l’édile de la ville de Dakar.

Khalifa Sall organisait hier l’ouverture de la troisième session ordinaire de l’année du Conseil municipal de Dakar. Selon le maire socialiste, cette session est fondamentalement dédiée aux débats sur les orientations budgétaires afin d’aborder une nouvelle année.

« Ce sera l’occasion pour la commission des Finances du Conseil municipal et des inter-commissions d’apprécier la manière dont nous avons exécuté 2015. Il faut rappeler que cette année a été une année de consolidation et d’assainissement », a expliqué M. Sall.

Qui précise que sa municipalité n’a effectué aucune réalisation en 2015 car l’objectif était de clôturer le mandat et de terminer tous les investissements.

« Parmi ces réalisations, nous avons entre autres la voirie dont le coût était estimé à 13 milliards de F CFA, l’éclairage 9 milliards, le pavage 12 milliards, sans compter la réhabilitation de Sandaga afin que ce marché puisse être sécurisé et fermé », dissèque le magistrat de la ville de Dakar.

Le maire socialiste est aussi revenu sur l’acte 3 de la décentralisation qui, à l’en croire, a entravé ses projets. « Nous allons ensemble évaluer nos problèmes puisque tous cela s’est fait dans le contexte de l’acte 3. Dans notre procès consultatif, nous avons une idée de ce que les communes ont besoin, leurs priorités et leurs préoccupations », a-t-il soutenu.

La mairie de Dakar entend ainsi faire le point sur les objectifs, les actions, les acteurs et prendre les mesures budgétaires nécessaires. « Nous allons discuter du budget pour voir quel budget proposer aux conseillers et aux Dakarois en 2016. C’est après cela qu’on va voter le budget en décembre ou fin novembre », révèle Khalifa Sall.

Trois autres questions de nature budgétaire ont été également soulevées durant cette session. « Nous avons débattu des quatre milliards qui servent à reconstruire le site de Petersen. Nous avons cet argent depuis 18 mois, mais il fallait d’abord s’entendre avec les commerçants pour démarrer les chantiers », renseigne le maire de Dakar. Et sur ce point, il soutient que la mairie a fait des efforts pour rendre accessible l’acquisition des cantines en privilégiant le dialogue permanent avec les commerçants.

Toutefois, avertit-il, « chaque dialogue a un terme. On discute depuis six ans avec les commerçants. Nous avons mobilisé treize milliards d’investissement, par conséquent, il faut passer à autre chose ».

D’autres questions comme l’urbanisme, les problèmes de recettes liés au carburant et aux pompes à essence ont été également soulevées.

Par ailleurs, Khalifa Sall a octroyé 100 tablettes à ses conseillers municipaux dans le but d’informatiser le travail. « Les nouvelles technologies sont l’avenir de Dakar donc il nous faut modifier nos outils de travail et rendre l’accès du numérique plus facile aux populations », a laissé entendre le maire socialiste.

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …