téléchargement

KOLDA : AUGUSTIN TINE PROMET LA FIN DE LA COUPE ABUSIVE DE BOIS ’’D’ICI QUELQUES JOURS’’

Les pouvoirs publics sénégalais sont décidés à mettre fin ’’d’ici quelques jours’’ à la coupe abusive de bois dans la région de Kolda, a assuré, vendredi, le ministre des Forces armées, Augustin Tine.

 ’’Il faut que les gens qui s’adonnent à ce type de travail arrêtent cette coupe abusive de bois, et je crois fermement que cette coupe va s’arrêter. La décision est prise de faire arrêter cette coupe abusive d’ici à quelques jours », a-t-il déclaré.
M. Tine, en compagnie de son homologue Abdoulaye Daouda Diallo (Intérieur et Sécurité publique) et Abdoulaye Baldé (Environnement et Développement durable), était en déplacement dans la région de Kolda pour s’enquérir de la situation de la dégradation des forêts dans cette zone.
Les trois ministres, mandatés par le président de la République, Macky Sall, disent avoir constaté ’l’ampleur l’ampleur des dégâts » causés par la coupe abusive de bois dans les départements de Kolda et Médina Yéro Foula principalement.
« Nous sommes venus, sur instruction du chef de l’Etat, dans la région plus exactement dans les départements de Kolda et Médina Yéro Foula », dans lesquels « nous avons constaté des coupes abusives de bois’’, a avancé le ministre des Forces armées.
« C’est tout simplement effarant ce que nous avons vu, et nous pensons qu’il y a des personnes inconscientes qui détruisent notre environnement, l’économie de notre pays, le futur de nos enfants. C’est inadmissible ce qui ce passe actuellement dans l’exagération de l’exploitation du bois dans notre pays (…)’’, a dit Augustin Tine.
Selon lui, compte tenu de l’ampleur de ce phénomène, « des mesures coercitives vont suivre pour mettre fin à cette situation déplorable », a-t-il déclaré à des journalistes, en marge d’une visite de terrain dans les zones de Kolda et Médina Yéro Foula.
Il s’est toutefois gardé de préciser la nature des mesures décidées, non sans remercier les agents des forces de défenses et de sécurité, pour leur engagement dans la lutte contre ce phénomène.
Le ministre des Forces armés avait présidé, il ya quelques mois, un comité régional de développement (CRD) sur la situation de la coupe abusive des bois dans la région.
Ce CRD faisait suite à la commémoration de Journée de la foresterie dans la région de Kolda, une manifestation au cours de laquelle le chef de l’Etat, Macky Sall, avait invité les acteurs concernés à s’impliquer davantage dans la lutte contre la déforestation abusive dans cette partie méridionale du Sénégal.
L’écologiste Aly Haïdar a présenté, en mai dernier, les conclusions d’une enquête de terrain dont les auteurs affirment que le Sénégal « a perdu plus de 1 million d’arbres depuis 2010 », du fait d’exploitants qui auraient empoché « près de 140 milliards de FCFA en exportant ce bois vers la Chine ».
Il s’exprimait au cours d’une conférence de presse, au cours de laquelle il a dénoncé le pillage de la forêt de Casamance, où un trafic de bois est selon lui entretenu par des contrebandiers gambiens bénéficiant de la complicité de citoyens sénégalais.
« Nous voyons au quotidien sur le terrain des centaines de charrettes, des centaines de voitures, des camions qui traversent (cette zone) avec des autorisations bidon », a indiqué M. Haïdar, un ancien ministre de l’Environnement.

Voir aussi

telechargement

Et si on en parlait… Une classe politique dépassée et déphasée

Le Sénégal a mal de sa classe politique. Les mêmes personnes occupent le champ politique, …