Accueil / SOCIETE / Kothiary Un enfant de cinq ans broyé par un camion, les populations bloquent la route nationale

Kothiary Un enfant de cinq ans broyé par un camion, les populations bloquent la route nationale

L’insécurité sur les axes routiers est en train de prendre des proportions inquiétantes à Tambacounda. Les nombreux accidents ont fini de créer la psychose chez les populations. Le nombre de victimes suffit pour se rendre compte de la situation actuelle. Les notables de Kothiary, localité située à quelques encablures de Tamba, qui ne peuvent plus digérer ces accidents mortels, ont barré la route, ce vendredi, des heures durant, après qu’un camion a écrasé un enfant de 5 ans.

Source l’Observateur
Alors que l’on n’a pas fini d’épiloguer sur l’accident survenu le 30 juillet dernier sur l’axe Tamba-Kaolack, juste à l’entrée de Sinthiou Maléme qui a provoqué la mort atroce d’un conducteur de bicyclette, écrasé par un camion, un autre accident vient défrayer la chronique à Kothiary. En effet, dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 août, un camion de type remorque avec à son bord des tonnes de ciment, en provenance de Dakar pour le Mali, immatriculé DK 0297-AB et conduit par Abdou Samat Ndoye (22 ans) domicilié à Malicounda à Mbour, a violemment heurté un enfant âgé de cinq ans, du nom d’Abdoulaye Sy. Le choc a été très violent. Informés, les hommes du commandant Madia Ndiaye du sous-groupement n° 6 des sapeurs-pompiers de Tamba se sont rendus sur les lieux pour enlever le corps de la victime sous le regard médusé des populations et en présence des pandores de Goudiry. Sur ordre du procureur Issa Ndiaye, le corps sans vie a été remis à ses parents. Le conducteur est actuellement en garde-à-vue dans les locaux de la gendarmerie et le véhicule immobilisé. Face à cette situation, les notables ont, tôt ce matin du vendredi, investi les rues pour une marche afin de sensibiliser les autorités sur les nombreux accidents mortels sur cet axe routier. Ils ont battu le macadam pour réclamer la réouverture de la brigade de gendarmerie qui a été fermée depuis un certain temps. Très remontées, les populations ont bloqué, des heures durant, la route nationale n°1. Obligeant les véhicules à rebrousser chemin pour ne pas être saccagés. Le commandant de la brigade de gendarmerie de Goudiry était obligé de déployer ses hommes sur les lieux pour finalement rétablir l’ordre vers 13 heures.


À voir aussi

Médina Yoro Foulah: 2 indicateurs arrêtés par la police gambienne

L’arrestation des deux indicateurs douaniers à la frontières Sénégalo-gambiemme a semé la tension dans la …

Revue de presse du vendredi 25 mai 2018

La marche des étudiants et les Lions dominent la Une des journaux parus ce vendredi 25 …