Accueil / FAITS DIVERS / L’Affaire Youssou Ndour / Mamy Camara en délibère le 29 mai : Vers un wassaalama day

L’Affaire Youssou Ndour / Mamy Camara en délibère le 29 mai : Vers un wassaalama day

Le lead vocal du Super Etoile, Youssou Ndour, était hier, au Tribunal départemental de Dakar, pour les besoins de la procédure de divorce d’avec sa première femme Mamy Camara. Après audition, Me Ousmane Sèye, avocat du chanteur, a laissé entendre que la tentative de conciliation a échoué. Par conséquent, la procédure de divorce va suivre son cours normal. Ainsi, l’affaire est mise en délibéré le 29 mai prochain.

Source : Le Quotidien
C’est aux environs de 17 heures que l’ex-épouse de Youssou Ndour, Mamy Camara, flanquée de son avocate, Me Aïssata Tall Sall, a débarqué au Tribunal départemental de Dakar. Habillée en tailleur, de couleur blanc de lait, elle suivait, d’une manière très docile, les pas de son conseil, jusqu’au franchissement de la porte du bâtiment.

Trente minutes après, Youssou Ndour a fait irruption dans le même bâtiment, sous l’œil complice de son avocat, Me Ousmane Sèye. Quelques instants après, Me Aïssata Tall Sall est sortie, avec un air pas très jovial. En effet, toujours à coté de Mamy Camara, elle a juste lâché : «C’est inadmissible !» Une expression, qui en disait long sur la tournure des événements. Interpellée sur le déroulement de l’audition, Me Tall avait du mal à cacher son amertume. «Je n’ai rien à dire. Cette affaire est strictement privée. Je ne vous dirai rien. Et, n’insistez pas», tonne t-elle. Invitant sa cliente à monter à bord de sa 4X4, elle renchérit sur un ton dépité : «C’est Youssou Ndour qui est la star, allez l’interroger. Certainement, il vous dira quelque chose.»

Aussi, approché pour avoir un discours plus riche en détails, Me Ousmane Sèye, également à l’intérieur de sa voiture 4X4, explique : «Les avocats de Mamy Camara ont voulu récuser non pas le juge, mais tout le tribunal. J’estime qu’ils ont, prématurément, soulevé cette observation, parce qu’en matière de divorce, les observations sur la compétence du juge sont présentées après la tentative de conciliation.» Et d’ajouter : «Il s’est trouvé que les avocats de Mamy Camara ont présenté ces observations avant la tentative de conciliation. Le juge, donc, en application de l’article 170 du Code de la famille, après les avoir écoutés, a procédé à la tentative de conciliation.»

Par rapport à la rapidité notée dans l’audition de Youssou Ndour et son ex-épouse, Me Sèye renseigne que, «les avocats de Mamy ont demandé à leur cliente de se retirer, de ne pas assister à la conciliation». Alors, renchérit-il, «le juge a, donc, procédé à la tentative de conciliation devant mon client Youssou Ndour. Et, il a ordonné la non conciliation». Par conséquent, la procédure de divorce va suivre son cours et le juge «a mis l’affaire, à la suite des observations qui ont été présentées par les conseils de Mamy Camara, en délibéré, pour répondre à ces observations, le 29 mai prochain».

Mais, auparavant, insiste encore Me Sèye, «le juge a procédé à la tentative de conciliation et a décidé la non conciliation.»

Revenant sur les positions de Youssou Ndour, Me Sèye assure que son client «entend bien continuer la procédure de divorce comme la loi le lui autorise, comme tout individu». Et, de charger la partie adverse, «ils ont voulu encore récuser le tribunal, mais on ne peut pas récuser un tribunal, on récuse un juge».

De toute façon, conclut Me Ousmane Sèye, «c’est le juge qui fait la loi, ce ne sont pas les avocats. C’est le juge qui applique la loi, les avocats ne font que faire des observations, faire des demandes. Le juge a entendu toutes les parties, a suivi la procédure, normalement, a lu les textes qui lui permettent de poursuivre la procédure et en a fait application».


À voir aussi

Il croupit en  prison pour avoir battu sa femme enceinte

Le cultivateur Amadou Bâ marié depuis 20 ans réfléchira par deux fois une prochaine fois …

Bene Baraque: Le gang de faux policiers démantelé !

Le gang de faux policiers doublés d’agresseurs, qui hantait le sommeil des populations de Yeumbeul …