Accueil / CULTURE / L’Armée fait revivre Le Forum des poètes

L’Armée fait revivre Le Forum des poètes

Faute d’argent, le mensuel Le Forum des poètes, édité par Le Nègre international, avait été suspendu depuis le mois de février 2007. Aujourd’hui, avec le soutien de l’Armée, qui prend en charge cent exemplaires, le journal va paraître à nouveau, à compter du lundi 28 janvier 2008.

Source : Walf fadjri
Les passionnés du Forum des poètes pourront retrouver leur canard préféré le 28 janvier prochain, date retenue pour la réapparition du mensuel de la maison d’édition Le Nègre international. Et c’est le sixième numéro du journal qui sera mis en kiosque, après une suspension de douze mois. Selon son directeur de publication et promoteur du Nègre international, Elie Charles Moreau, le mensuel qui n’avait publié que cinq numéros, avait été suspendu pour des raisons financières. Le journal, qui a publié son premier numéro en mars 2006 et son cinquième en février 2007 a souffert de manque d’appui, avoue son directeur. ‘S’il y a deux choses, qui existent dans ce pays, ce sont les ressources humaines et les thèmes à explorer’, affirme Elie Charles Moreau. Aussi, poursuit notre interlocuteur, ‘ce qui manque aux initiatives privées, qui se battent tous les jours pour développer des choses, c’est un soutien’.

Même si, l’édition est assurée par Le Nègre international, les frais de location, de fonctionnement et de prise en charge salariale des journalistes font défaut et bloquent sa parution, reconnaît Elie Charles Moreau. Et comme, remarque-t-il, ‘Le Forum des poètes ne peut pas seulement marcher avec de bonnes intentions et de belles dents, l’aide des mécènes et des partenaires a fait défaut’. Mais aujourd’hui, après de nombreuses sollicitations, c’est l’Armée qui répond le premier pour une relance du journal. ‘La seule autorité, qui a réagi positivement à nos courriers, pour une relance du Forum, c’est le Cemga, Abdoulaye Fall, qui prend en charge un abonnement de cent exemplaires du journal pour le Prytanée militaire de Saint-Louis’, se réjouit l’éditeur. Parce, estime Elie Charles Moreau, Le Forum des poètes est un journal spécialisé qui participe à la promotion de la poésie et publie des écrits de gens qui aiment la poésie. ‘Sa particularité, note-t-il, est qu’il est un journal qui n’est pas destiné à tout le monde’. Elle intéresse surtout les élèves, étudiants, artistes, écrivains et autres intellectuels. C’est pourquoi, soutient le poète, ‘il devait être soutenu par les ministères de l’Education, de la Jeunesse, de la Culture, des Affaires étrangères, entre autres’.

D’autres structures, comme les Ambassades, pense Elie Charles Moreau, doivent aussi apporter leur partition en prenant en charge des abonnements pour les artistes et autres élèves qui veulent acquérir le mensuel. Très remonté contre ce manque de soutien, Elie Charles Moreau entend faire face à ce défi. Pour lui, il s’agit de démontrer le contraire de la pensée de certains qui disent que ‘la poésie ne se vend pas ou se vend mal’. Et à son avis, des structures comme la Commission de la Francophonie, le ministère de la Culture – par le biais de la direction du Livre – doivent être là pour appuyer de tel projet. ‘Il faut que les Institutions jouent le jeu pour booster la lecture et l’édition’, lance notre interlocuteur.

Et si ces structures, interpellées par courrier, répondent à la chaîne de solidarité du Forum des poètes, l’édition du mensuel, qui était à trois mille exemplaires, pourrait-être augmentée à cinq mille. Et par là, promet Elie Charles Moreau, le prix de vente du journal, qui s’élève à 300 francs, peut-être réduit à 100 francs. Mais en attendant, les sixième et septième numéros du Forum des poètes vont paraître aux mois de janvier et de février.


À voir aussi

Maroc-Sénégal Farssi immortalise les relations historiques entre les deux pays

Professeur titulaire à l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar,  Sidi Mohamed Farssi vient de publier un …

«Le réveil des lions» Laye ‘’Ananas’’ dédie une fresque aux Gaindés du Foot

La compagnie de danse, « Lions of Africa », dirigée par Abdoulaye Dieng dit Laye Ananas, a …