Accueil / ACTUALITES / L’avion de Wade évite un crash : Le film

L’avion de Wade évite un crash : Le film

La randonnée aérienne de Me Wade et de sa délégation vers les pays du Golfe n’a pas bien démarré. Un incident technique a précipité l’atterrissage en urgence de la Pointe de Sangomar en terre espagnole, samedi dernier. Récit d’un film et des détails d’une catastrophe, heureusement évitée.

Source : Le Quotidien
Il y a eu plus de peur que de mal, lors de l’incident qui a nécessité l’atterrissage d’urgence de la Pointe de Sangomar en terre espagnole, samedi dernier. L’avion du commandement qui transportait le Chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, et d’autres personnalités pour un voyage dans le Golfe, a connu des ennuis techniques qui ont obligé l’appareil à se poser en catastrophe à Palma de Majorque, en Espagne. En effet, à en croire des sources, après avoir quitté Dakar, la Pointe de Sangomar a fait une escale à Paris avant de mettre le cap sur les Emirats Arabes Unis (Eau). Mais la suite du chemin annonce un péril quand «l’équipage de l’avion qui survole l’Espagne détecte que la vitre qui donne sur le cockpit où sont installés les pilotes est fissurée». D’ailleurs, d’après d’autres précisions complémentaires, «la fissure se situe à la droite du cockpit (quand on est en face de l’avion), sur le côté du Général Madické Seck, par ailleurs, commandant de bord de l’avion présidentiel».

L’incident, confie-t-on, s’est produit alors que l’avion volait à haute altitude. «La fissure est survenue à 30 mille pieds équivalents à 10 mille mètres au-dessus du sol», renseignent des sources. Et d’ajouter que la peur s’est emparée des membres de l’équipage qui, pour parer au plus pressé et éviter d’autres ennuis qui puissent aggraver la situation, ont décidé de se poser au sol. D’ailleurs, l’incident n’était pas minimisé par l’équipage en ce sens que des dispositions sécuritaires ont été prises par le commandement de bord. «Celui-ci, sous l’effet la panique et de peur de voir le pire se produire, avait commencé à lâcher du kérosène en grande quantité car, l’avion était dans une zone à forte pression», rapporte-t-on. Cette disposition, avise un expert, est souvent utilisée par les équipes techniques en cas de problème dans les airs. En effet, il s’agit de vider une bonne partie du liquide inflammable pour amoindrir la gravité de la catastrophe.

Même si les origines exactes de l’incident ne sont pas encore définies, des confidences du commandant de bord, le Général Seck, qui sont rapportées par des sources, il ressort que «le fort courant d’air qu’il y avait en est une des causes». Ainsi, après un atterrissage, qui a soulagé l’équipage, Me Wade et ses accompagnants, «le voyage s’est poursuivi à bord d’un avion de la Royal Air Maroc affrété par le Roi Mohamed VI qui a répondu favorablement à l’appel au secours du Chef de l’Etat, Me Wade». En effet, le changement d’appareil était la seule alternative qui s’offrait à la délégation en ce sens que des sources renseignent que «la pièce défectueuse n’était pas disponible sur place». Et à en croire une version officielle, «la pièce de rechange devrait être acheminée en Espagne, hier, où l’équipage est restée en attente que la réparation se fasse pour rejoindre la délégation actuellement en Arabie Saoudite». Ce même interlocuteur souligne qu’en principe l’avion devrait passer par Perpignan pour une révision avant de rejoindre la délégation officielle sénégalaise.

Le président de la République est accompagné dans ce voyage par Djibo Kâ, ministre de l’Economie maritime, Madické Niang, ministre de l’Energie et Mines, Habib Sy en charge des Infrastructures et de l’Equipement, Oumar Sarr, du Patrimoine bâti, de l’Habitat et de la Construction et de Ousmane Masseck Ndiaye, ministre du Tourisme et du Transport aérien. A ce bataillon ministériel, s’ajoutent d’autres personnalités comme le président du Conseil national du patronat (Cnp), Baidy Agne, le directeur général de Petrosen, Serigne Mboup, le directeur général du Port autonome de Dakar (Pad), Bara Sady et de M. Mathiaco Bessane, de l’Agence nationale de l’aviation du Sénégal (Anacs), entre autres.

À voir aussi

Pont de l’émergence: La femme agressée en vie, ses bourreaux arrêtés

Fin de cavale des bourreaux de la femme agressée sous le Pont de l’émergence mercredi …

Gutierrez rappelle le Sénégal à l’ordre

Le Secrétaire général attire l’attention de l’Etat partie sur les violations dont a été victime …