20 décembre, 2014
Accueil » ACTUALITES » L’engagement de Washington pour la paix en Casamance « est ferme et durable »
L’engagement de Washington pour la paix en Casamance « est ferme et durable »

L’engagement de Washington pour la paix en Casamance « est ferme et durable »

L’engagement des Etats-Unis d’Amérique à côté du Sénégal dans le processus de paix en Casamance  »est ferme et durable », a soutenu James R. Bullington, conseiller pour la Casamance auprès de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique au Sénégal.

 »L’acceptation du gouvernement du Sénégal de la nomination d’un conseiller pour la Casamance à l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal est une indication de la volonté affichée par le gouvernement du Sénégal de réunir toutes les conditions pour le retour de la paix en Casamance. Les opportunités existent mais il importe de bien les exploiter’’, a déclaré le diplomate, dans le numéro de mars du bulletin d’information ‘’Synergie’’, une publication de l’USAID.

L’ambassadeur à la retraite James R. Bullington est le conseiller pour la Casamance auprès de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique au Sénégal. Avec trente-trois ans de carrière diplomatique dont douze en Afrique, il est décrit comme ‘’un homme riche d’une grande expérience diplomatique et expert en résolution de conflits ».

La Casamance, région méridionale du Sénégal, est en proie à une rébellion indépendantiste depuis 1982 sous la houlette du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).

Selon le diplomate américain, ‘’un conflit de plus de 30 ans n’est pas facile à résoudre, il faut continuer à s’inscrire dans les processus existants et faciliter les rencontres positives qui offrent des opportunités’’.

Pour James R. Bullington, ‘’la complexité du conflit montre qu’il y a certainement plusieurs angles d’analyse pour venir au bout’’ du problème.

Ainsi, s’est-il réjoui, de ‘’l’ouverture manifestée par le président de la République du Sénégal (qui) offre une grande opportunité d’associer les pays voisins et les partenaires du Sénégal pour une intervention en vue d’une résolution définitive du conflit et la gestion durable de la paix’’.

 »L’évolution dans les relations entre le Sénégal et ses voisins marquée par les visites du président Sall en Gambie, la libération des otages militaires par le MFDC et la réalisation prochaine du pont sur le fleuve Gambie sont des signes encourageants’’, a soutenu le diplomate.

 »Les efforts des parties en conflit pour faire évoluer les questions de décentralisation et de développement économique et social sont à encourager’’, a-t-il ajouté.

James R. Bullington a rappelé que ‘’la mission d’un Ambassadeur n’est pas permanente’’, tout en précisant à son sujet : ‘’J’ai déjà prolonge mon affectation jusqu’en juin, et il est possible qu’elle dure même plus longtemps que çà’’.

APS