Accueil / ECONOMIE / L’ Etat promet de renforcer les moyens financiers des collectivités territoriales

L’ Etat promet de renforcer les moyens financiers des collectivités territoriales

 

 La Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor (DGCPT) a organisé, hier à Dakar, une rencontre de travail avec une frange représentative de toutes les catégories de communes du Sénégal. Celle-ci a permis aux élus locaux de mettre sur la table  toutes leurs difficultés.

 Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, a déclaré que la réforme de la politique de décentralisation doit être parachevée dans sa deuxième phase qui devrait permettre de doter les collectivités territoriales de ressources financières et fiscales nécessaires à la prise en charge optimale du développement local. Il s’exprimait, hier à Dakar, lors d’une rencontre de travail entre la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor (DGCPT)  et une frange représentative de toutes les catégories de communes du Sénégal. Cependant, il convient de noter quelques difficultés dans la mise en œuvre de cette 2ème phase. C’est ce qui a poussé le Ministre à dire : « j’engage mes services à œuvrer, en rapport avec le Ministère en charge de la Gouvernance locale, pour apporter les solutions appropriées à la lancinante question du financement de la décentralisation avec, notamment, une meilleure opérationnalisation des deux principaux mécanismes d’intervention de l’Etat en direction des collectivités territoriales que sont les transferts financiers et la fiscalité locale ». Concernant les transferts ( …),  M. Ba a informé que le Chef de l’Etat a réaffirmé sa volonté de promouvoir les principes d’équité, de solidarité et de coopération territoriale nécessaires à la prévisibilité et à la bonne allocation de ces transferts aux collectivités territoriales. Au plan de la fiscalité locale, a soutenu le Ministre, la réforme de la patente doit permettre, avec le changement des bases de calcul de l’assiette du nouvel impôt, une allocation plus équilibrée de ressources aux collectivités territoriales. A l’en croire, la réussite de cette réforme majeure de la politique de décentralisation exige des différents acteurs un engagement sans faille, une collaboration franche et sincère et une bonne appropriation des enjeux de la réforme.

 

Les dons de dotation, la survie des collectivités locales 

Ces réponses d’Amadou Ba permettront de prendre en compte les préoccupations des exécutifs locaux. En effet, Mbaye Dione, Secrétaire général de l’Association des Maires du Sénégal, a demandé au Ministre l’Economie et des finances de mettre à temps au moins les fonds de dotation aux collectivités territoriales parce qu’il y a des collectivités qui n’ont pour ressources que les fonds de dotation. Ce qui est la triste réalité. Pour lui, rester six mois sans pouvoir payer des salaires, c’est difficile. Beaucoup d’élus ont d’autres responsabilités qui leur permettent de faire fonctionner leur exécutif à partir de leurs propres moyens. « Actuellement, on ne peut pas lancer des programmes d’investissement parce qu’on n’est pas sûr de ce qu’on va recevoir », a-t-il souligné. S’agissant des retards de règlement au niveau des perceptions, dira M. Dione par ailleurs maire de Ngoundiane, dans la région de Thiès, « malgré la disponibilité de votre service, nous rencontrons d’énormes difficultés ». Pour Cheikh Tidiane Diop, Directeur général de la  Comptabilité publique et  du Trésor, l’administration du trésor,  consciente de son rôle majeur dans la mise en œuvre de la décentralisation, s’est toujours positionné pour apporter les solutions les plus appropriées, notamment dans la mobilisation des ressources et l’exécution des dépenses locales.

 

Zachari BADJI

 

À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …