Accueil / ECONOMIE / L’UEMOA inquiétée par la crise financière en Europe

L’UEMOA inquiétée par la crise financière en Europe

La crise financière qui frappe l’Europe et les Etats-Unis inquiète L’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) en raison de son « impact prévisible » sur l’Afrique, ont indiqué les ministres de ses huit pays membres à l’issue d’une rencontre au Sénégal.

Le Conseil des ministres des Finances de l’Uémoa s’est réuni lundi à Dakar au siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), institut d’émission des pays de cette région dont la Côte d’Ivoire est la principale puissance économique.

« Après examen de la situation économique et financière » dans la zone, le Conseil des ministres « s’est réjoui de l’amélioration des perspectives macroéconomiques de l’Union en relation avec la normalisation progressive de la situation économique en Côte d’Ivoire » qui a connu plus de quatre mois de crise post-électorale meurtrière entre 2010 et 2011, selon le communiqué de la réunion publié par la BCEAO.

Ils ont également salué « l’accélération des investissements en infrastructures dans l’ensemble des Etats membres » qui, outre la Côte d’Ivoire, sont le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Tous ces pays utilisent pour monnaie le franc CFA, arrimé à l’euro.

« Toutefois, les ministres se sont préoccupés de l’impact prévisible des récentes turbulences financières internationales sur la croissance mondiale, et conséquemment sur l’aide publique au développement, les investissements directs étrangers et la demande extérieure adressée aux pays de l’Union », ajoute le communiqué.

Incertitudes

Ils ont demandé aux organisations et autorités de la région « de suivre les manifestations de cette crise, avec une vigilance accrue, en vue d’anticiper et prévenir leur impact sur le système financier et les économies de l’Union ».

En raison de la crise de la dette, l’Europe est confrontée à une nouvelle tourmente financière qui menace toute la zone euro et suscite la crainte de voir les Etats-Unis entrer en récession.

Le 7 septembre, les dirigeants de la BCEAO formant le « Comité de politique monétaire », réunis à Dakar, avaient fait état d' »incertitudes » concernant la croissance économique la région.

« Le Comité a estimé que les perspectives de croissance économique de l’Union demeurent empreintes d’incertitudes. Le taux de croissance de l’activité économique est projeté à 5,3% en 2012 contre 1,0% en 2011, en liaison avec l’apaisement de la situation socio-politique dans l’ensemble des pays » de la zone, selon un autre communiqué de la BCEAO.

« Cependant, la reprise reste fragile, en liaison avec la dégradation de l’outil de production en Côte d’Ivoire et l’ampleur des ressources nécessaires pour la relance des activités dans ce pays », affirme-t-il, en redoutant aussi « l’impact des récentes turbulences financières sur la croissance dans les pays industrialisés et émergents ».

Source : AFP

À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …