ECONOMIE

La BEI finance le projet énergie de l’Omvg- Ces pays deviennent de plus en plus endettés

  • Date: 24 novembre 2015

Le ministère de l’Économie, des  Finances et du Plan a été, ce lundi 23 novembre 2015, le lieu de la signature du contrat de financement de 55,7 milliards francs Cfa du projet Énergie de l’OMVG, par la Banque européenne d’investissement (BEI). La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre Amadou Bâ, du Vice-président de la banque Ambroise Fayolle, du Docteur Mamadou Beau Keita Ambassadeur de la Guinée au Sénégal, du Directeur de cabinet du ministre de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables Mor Ndiaye Mbaye.

L’interconnexion des réseaux électriques des pays de l’Afrique de l’Ouest franchit une nouvelle étape. En effet, celle-ci n’est que la nouvelle dette que leur a octroyé la Banque européenne d’investissement (Bei) pour financer le projet Énergie OMVG qui est la dernière liaison manquante pour interconnecter cette région et des priorités du « Système d’Échanges d’Énergie Électrique Ouest Africaine (EEEO-WAPP) ». La somme de ce prêt est estimée globalement à 85 millions d’Euros en faveur du Sénégal et de la Guinée dont respectivement 20 et 65 millions d’Euros à chacun des deux pays. « Cette opération est la première du genre avec l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG) et elle concernera plus particulièrement l’interconnexion électrique du Sénégal et de la Guinée », souligne le Vice-président de la Bei, Ambroise Fayolle. Sur une longueur de 925 km, le réseau de transport, à haute tension 225 KV, assurera l’interconnexion des systèmes électriques des quatre pays membres de l’OMVG. Les 13 milliards financés pour le Sénégal représentent la zone Sud du pays avec deux postes de transformation haute tension et moyenne tension, respectivement à Kaolack et à Tanaff. La seule question qu’il y a lieu de se poser est celle de savoir jusqu’où ira le Sénégal avec ses nombreuses dettes cumulées ?

Khady Thiam Coly (Stagiaire)  

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15