mendiants-enfants-des-rues-Dakar-Sénégal

LA CEDEAO SALUE LA DÉCISION DE RETIRER « D’URGENCE » LES ENFANTS DES RUES AU SÉNÉGAL

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dit accueillir « avec beaucoup de satisfaction » la décision du président sénégalais, Macky Sall, d’ordonner « +le retrait d’urgence des enfants des rues+ » au Sénégal, sous peine de sanctions contre les parents concernés.

 « Cette importante décision qui s’inscrit dans le cadre de la protection des droits des enfants et groupes vulnérables, converge avec le Plan d’action élaboré dans le cadre du projet régional sur « l’éradication du phénomène des enfants dans la rue en Afrique de l’Ouest, lancé en juin 2015 á Dakar », au Sénégal, par la Direction de l’alerte précoce de la CEDEAO, lit-on dans un communiqué.
Il ajoute que la CEDEAO « a toujours souligné l’énorme impact négatif de ce phénomène sur le développement socio-économique et la sécurité de la région et a ainsi souhaité que ce projet qui vise á éliminer ce fléau et à créer un environnement protecteur pour les enfants vulnérables soit mis en œuvre par tous les Etats membres ».
La CEDEAO déclare compter « sur tous les acteurs de la société civile, les leaders religieux et coutumiers, les communautés et les familles, ainsi que tous les partenaires au développement », pour appuyer le gouvernement sénégalais « dans la mise en œuvre de cette campagne qui, dans ses principes, garantit l’intérêt supérieur de l’enfant, l’accès à l’éducation, la santé et la protection ».
L’organisation sous-régionale dit suivre « de très près la mise en œuvre de cet important projet’’, assurant de son engagement « à accompagner le gouvernement sénégalais dans sa mise en œuvre et réitère ses félicitations aux autorités sénégalaises pour cette mesure courageuse qui protège les enfants’’.
Le président de la République, Macky Sall, a annoncé vendredi avoir ordonné « le retrait d’urgence des enfants des rues » sous peine de sanctions contre les parents concernés.
« Pour la protection des droits des enfants et groupes vulnérables, j’ai ordonné le retrait d’urgence des enfants des rues », a-t-il écrit sur son compte twitter, avant d’ajouter que pour sauver les talibés, l’État prévoit des « amendes et peines de prison pour ceux mettant leurs enfants dans la rue ».
Cette mesure, en cours d’application depuis jeudi, a permis d’accompagner au moins 150 enfants errants vers des centres d’accueil.
Selon le communiqué de la CEDEAO, cette annonce vient confirmer la décision annoncée récemment par la Direction des droits, de la protection de l’enfance et des groupes vulnérables du ministère sénégalais de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, qui prévoit le retrait progressif des enfants de la rue, à partir de la fin du mois béni du ramadan.

Voir aussi

telechargement-4

Naufrage du JOOLA- La Lsdh va attaquer l’Etat devant la Cedeao

La Ligue sénégalaise des droits de l’homme (LSDH) a décidé d’attaquer l’Etat du Sénégal devant la Cour …

One comment

  1. n’importe quoi est qu’un daara forme un ingÉnieur,un mÉdecin,un professeur,un informaticien,un gestionnaire et j’en passe.arrÊtez de nous bassiner avec vos rÊves,le gouvernement ne met des subventions que la ou il pense que cela pourrait servir a la majoritÉ dans 15 ou 20 ans,je suis contre la suvention des daaras.ces subventions seront une autre source de revenu pour cette categorie de maitre coranique quin’est pas habitué a travailler et qui ne veut pas travailler