Accueil / ACTUALITES / La Chine finance la construction de l’autoroute à péage Ila-Touba
Maquette de l'autoroute Ila-Touba © Capture d'écran/RTS/Youtube

La Chine finance la construction de l’autoroute à péage Ila-Touba

Pékin a accordé un prêt à taux très préférentiels pour le financement d’une autoroute devant relier deux des principales villes du Sénégal. Une entreprise chinoise est chargée de sa construction.

Le Sénégal et la Chine ont signé une convention de financement de l’autoroute à péage Ila-Touba, longue de 113 km et reliant Touba (centre) à la ville de Thiès (70 km à l’Est de Dakar) d’un montant de 416 milliards de F CFA (634 millions d’euros), le lundi 08 juin 2015, à Dakar. Le prêt est étalé sur 25 ans, avec un taux d’intérêt de 2 % et un délai de grâce de cinq ans. Un accord politique entre les deux parties avait été conclu en février 2014, lors d’une visite du président sénégalais à Pékin.

Selon le ministre sénégalais de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, « les travaux (de l’autoroute) vont entrer [maintenant] dans leur phase très active ». L’entreprise China Road and Bridge Corporation (CRBC), chargée des travaux, a déjà fait venir du Mali du matériel lourd, en attendant l’arrivée d’autres engins en cours d’acquisition, a fait savoir l’ambassadeur de la Chine au Sénégal, Xia Huang.

Rentabilité

Selon le ministre sénégalais des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Elimane Kane, les travaux, prévus sur 45 mois, vont générer 7 000 à 8 000 emplois temporaires. 500 à 600 emplois permanents sont attendus de l’autoroute Ila-Touba dont il estime le taux de rentabilité à 35 %. À son avis, les recettes générées par le péage peuvent rembourser le prêt.

Jeuneafrique.com

Share This:

À voir aussi

COHABITATION A L’ASSEMBLEE NATIONALE Les rêves de l’opposition

Amenée par un Wade au crépuscule de sa carrière, la coalition Manko confond-elle ses perspectives …