Accueil / SOCIETE / La Cnts/Fc contre le report des élections

La Cnts/Fc contre le report des élections

La Confédération nationale des travailleurs du Sénégal/Force du changement (Cnts/Fc) est contre le report des élections de représentativité syndicale qui étaient prévues hier, 15 janvier. Son secrétaire général, Cheikh Diop, l’a fait savoir hier, au cours d’une conférence de presse. Pour cette centrale syndicale, les responsabilités sont partagées entre l’Etat et les centrales.

Source : Le Soleil
Les élections de représentativité syndicale devaient se tenir hier, mardi 15 mars 2008. Mais elles ont été reportées sine die par la Commission chargée de les organiser. Et cela ne fait pas plaisir à la Cnts/Fc, une centrale syndicale dont le secrétaire général, M. Cheikh Diop, ne comprend pas pourquoi, « à seulement quelques jours de ces élections, certaines centrales émettant des réserves sur la fiabilité du fichier, alors qu’elles avaient tout le temps nécessaire pour donner leurs observations et suggestions ».

Hier, au cours d’une rencontre avec la presse, Cheikh Diop et ses camarades n’excluent pas de saisir le Conseil d’Etat. Car, « ces élections devaient avoir lieu pour permettre aux centrales de connaître leur représentativité ». C’est nécessaire, martèle la Cnts/Fc, d’autant que « certaines centrales syndicales bénéficiaires de mandats électifs arrivés à expiration depuis 2001, continuent de siéger au niveau des institutions sociales et des instances internationales du travail ». Cheikh Diop et ses camarades sont d’avis que la logique de l’éthique recommande de mettre en cause « ces mandats arrivés à expiration depuis plus de sept ans au niveau de toutes les institutions sociales et instances du travail ». De ce point de vue, la Cnts/Fc pense que c’est « la responsabilité, de l’Etat qui est engagée à côté de celle des centrales qui ne veulent pas de ces élections ». Sur un autre registre, Cheikh Diop a affirmé « qu’aucun fichier n’est fiable à 100 %, mais il suffit d’une bonne volonté pour pouvoir organiser des élections ». Aussi, pour lui, « faut-il suspendre toutes les représentations au niveau des institutions sociales et mettre sur pied des comités Ad hoc ».

Pour rappel, le ministre de la Fonction publique, du Travail et des Organisations professionnelles, Mme Innocence Ntap Ndiaye, avait annoncé devant les parlementaires l’organisation des élections de représentativité.

La totalité des centrales, dans le protocole signé le 23 octobre 2007, s’étaient prononcées de manière claire et définitive sur la date du 15 janvier comme étant celle des élections. Mais, faute de consensus entre les syndicats et le ministère à propos du fichier électoral, ces élections n’ont pu se tenir à la date échue.


À voir aussi

Décès de Sidy Lamine: son inhumation reportée, Kaolack réclame la dépouille

L’inhumation de Sidy Lamine Niass  prévue aujourd’hui au cimetière de Yoff est reportée à demain  …

Italie: 5 Sénégalais arrêtés pour trafic de drogue

Cinq Sénégalais dont une femme ont été arrêtés en Italie pour trafic de drogue dure. …