Education

LA CORRECTION DANS LES CENTRES D’EXAMEN, UNE INNOVATION DU BAC 2016 (RESPONSABLE)

  • Date: 11 juillet 2016

L’Office du Bac a décidé de nouvelles mesures aux termes desquelles les professeurs par exemple sont dans l’obligation de corriger les copies des élèves sur les lieux d’examen pour combattre les retards et pertes de copies, a indiqué le responsable de son cycle fondamental de Kaolack (centre), l’inspecteur de l’éducation François Faye.

« Ce qui s’est passé cette année au titre des innovations, c’est que dans l’organisation du baccalauréat, on a demandé aux professeurs de corriger sur place les copies des candidats et non à distance, dans leurs maisons ou autres endroits éloignés des centres d’examen’’, a-t-il relevé.

Faye s’exprimait dans un entretien avec l’APS, à l’issue d’une tournée d’évaluation du déroulement des épreuves du Bac dans certains centres de la commune Kaolack.

 L’adjoint au gouverneur de Kaolack en charge des affaires administratives, El Hadj Abdoul Aziz Ndiaye, et l’inspecteur d’académie de Kaolack, Alioune Ndiaye, ont pris part à cette tournée, de même que des parents d’élèves.

 « Jusqu’à l’examen précédent, les professeurs au bac corrigeaient

 les copies à distance, c’est-à-dire à domicile, et ramenaient le lendemain ou le surlendemain les copies, mais cette année, selon les directives de l’Office du bac, les professeurs corrigent sur place », a-t-il encore souligné.

 Cette mesure est ’’effective sur le terrain’’, dans les centres d’examen visités à Kaolack, a indiqué le responsable local du cycle fondamental de l’Office du Bac, à l’issue de cette tournée.

 « Nous avons trouvé des professeurs en train de corriger des

copies de candidats dans des salles de correction aménagées à cette fin dans les centres d’examen », a-t-il affirmé.

 Selon lui, cette « innovation majeure » peut contribuer à amoindrir les retards dans la transmission des copies et à en finir avec les pertes de copies de candidats, des cas de figure enregistrés « malheureusement par le passé ».

 « Donc, c’est une mesure adéquate pour un bon fonctionnement des examens, une mesure qui anticipe sur les risques de déperdition des copies », s’est-il félicité.

 « Au-delà de cette mesure, les enseignants correcteurs du bac auront pour cette année une hausse de leurs indemnités de correction qui passe de 75.000 francs à 100.000 francs » CFA, a-t-il indiqué.

 L’inspecteur de l’éducation a en outre signalé que les épreuves du baccalauréat général 2016 se déroulaient « normalement dans l’’ensemble des 32 centres d’examen de la région où 11 502 candidats sont appelés à composer selon 38 jurys ».

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15