22 juillet, 2014
Accueil » ACTUALITES » La diaspora sénégalaise tourne le dos à Macky Sall ( MAMADOU DEME )
La diaspora sénégalaise tourne le dos à Macky Sall ( MAMADOU DEME )

La diaspora sénégalaise tourne le dos à Macky Sall ( MAMADOU DEME )

Pour des promesses électorales non tenues, du népotisme, de la promotion des incompétents. La diaspora sénégalaise ( 15éme région du candidat Macky Sall ) est en deuil de son identité perdue. Agissons vite avant que le navire coule !
« Je ferai de la diaspora la quinzième région du Sénégal» Ainsi s’engageait alors Macky Sall, candidat à la présidence de la république du Sénégal. Cette promesse retient toute l’attention des réseaux de la diaspora parce qu’elle est porteuse d’espérance pour ceux qui sont contraint d’émigrer. Mais aussi parce qu’ elle était synonyme de reconnaissances pour des visibilités d’acteurs qui seront dorénavant en capacité de mieux asseoir les interfaces et les inter-médiations économiques et sociales qu’ils n’ont jamais cessé d’être à partir de là où ils vivent

Cette visibilité voulue ,recherchée et revendiquée est remise aux oubliettes des promesses politiques et aux calendes grecques de l’action gouvernementale par l’absence d’un projet politique à court et moyen termes, à moins qu’elle ne correspondit réellement à l’option suivie par Macky sall; notamment sa représentation de la diaspora et sa conception politique de celle-ci ,et que sa seule vision de la diaspora ,s’arrête au niveau du pré-carré des militants de son parti, qui ne sont pas et ne peuvent pas être l’essentiel

En l’état, l’engagement non tenu de la quinzième région est remplacé par le bal de la promotion des nuls, la valorisation des incompétences et des ressources humaines disqualifiées dont le seul mérite est d’appartenir à l’ APR .

Des nominations de copinage parce que l’on est ami de longue date et très proche de la première dame, à un poste stratégique pour la diaspora sans se soucier de la corrélation entre la compétence et la mission dévolue .Et l’échec remarqué dans l’exercice de cette mission première vaut une promotion par un ministère de plein exercice ,et dont l’incompétence ne tardera pas à être connu de tous .

Une nomination à double tête dans un ministère dont Madame la ministre est officielle et dont le mari est ministre officieux parce que madame n’est pas à la hauteur de la tâche qui lui est confiée. Des nominations d’ambassadeurs itinérants mais très immobiles, et statiques avec une inexpérience notoire dans l’exercice de missions diplomatiques de médiation ou d’intercession

.Des nominations de partage de gâteau qui sont le reflet de l’exigible comptable des récipiendaires, compte tenu des sommes faramineuses dépensées pour la victoire du candidat choisi , sans se soucier des compétences requises pour les missions conférées .

Des préférences de représentants parlementaires qui ne peuvent porter aucunement des projets de territoires articulés aux réseaux de la diaspora et qui sont beaucoup plus soucieux des gains de leurs de mandats électifs pour cette courte période de contrat à durée déterminée .Depuis leur élection, ils n’ont eu aucun retour vers la diaspora et n’ont établi aucun lien avec les réseaux qui l’animent y compris leurs camarades de l’ APR .L’ex député AMADOU SALL a au moins fait mieux que ça

L’insulte insolite et méprisante ainsi que le peu de considération pour la diaspora ,sont davantage caractérisées par ces nominations bidons et minables dans les services consulaires et diplomatiques, de militants d’un parti qui ne sont mesure de justifier aucune expérience dans l’animation de missions de services publics ni dans le pilotage de politique publique sous aucune forme que ça soit .C es derniers ne sont porteurs d’aucun parcours avéré dans les luttes diverses du mouvement social migrant sénégalais et africain et n’ont aucune connaissance des réseaux qui l’animent. Ceci au détriment d’une expertise plurielle, incontestée et abondante et dont certainement le Président Macky Sall écoutant ses militants, a estimé ne pas avoir besoin pour fonder sa politique en faveur de la diaspora.

La diaspora ne mérite pas une telle légèreté ,un tel mépris, et n’est ni une variable électorale, ni un calcul électoraliste en mensonges politiques et en engagements non tenus

La diaspora n’est pas un petit dénominateur commun à un parti dont certains militants nommés à des postes stratégiques, ne peuvent ni prouver ,ni apporter des curriculums vitae corroborant des missions qui leurs sont confiées .

Et, par peur du ridicule, certains voyant qu’ils ne sont pas capables d’assumer leurs fonctions de consul général, cherchent actuellement à Dakar ,à échanger avec des sièges au conseil économique et social qui sera installé prochainement Alors que de notoriété publique en France par exemple tout le monde était au courant des coups bas et tordus entre militants de L’ APR dans les courses aux nominations pour les missions consulaires et diplomatiques .

S’ajoutent à ces incompétences promues, des pressentis ivrognes à des postes consulaires et diplomatiques qui sont beaucoup plus proches de la bouteille que des préoccupations des sénégalais à l’étranger et des charges consulaires

Etait ce çà la quinzième région sénégalaise de la diaspora de Macky Sall?ou autre choses?

Est ce çà la rupture chaudement proclamée par celui qui est entrain de réussir à faire moins que WADE ( au moins lui à réussi le rapprochement des sénégalais et les services consulaires par la création des consulats de proximité) en ce qui concerne les questions relatives à la diaspora ?

Est ce çà la patrie avant le parti slogan affectionné par le Président Macky SALL?

Un vieux Seereer disait naguère à Senghor: l’indépendance ça finit quand? Nous, nous répondons en demandant à Macky sall : la patrie avant le parti c’est quand pour la diaspora?

La création de la quinzième région de la diaspora est un des points de convergences importants qui a conduit le parti KISAL SENEGAAL à s’engager dans une alliance avec le candidat Macky Sall et son parti et à signer un protocole d’accord de gouvernance et de mandat-ure pour symboliser et officialiser cette alliance dans le cadre de la coalition MACKY 2012 et dont KISAL est membre fondateur

Notre parti qui est fondé au départ par des sénégalais de la diaspora ,dénonce vigoureusement cet état de fait et refuse cette approche infondée de ce qui a constitué et constitue pour le SENEGAL et les sénégalais , des sources de survies économiques et sociales et des pôles d’attractivités possibles en créations multiples, en opportunités plurielles et en capacité d’élargissement des réseaux de productions des richesses nationales pour un SENEGAL à développement durable

En conséquence, KISAL se charge de rechercher des réponses au nom de la diaspora à ces questions et à ces manquements et de les mettre à la disposition des réseaux qui l’animent. Pour que dans le temps et dans l’espace, nous soyons ensemble an capacités d’agir et de construire des dynamiques nouvelles de renouvellements.



MAMADOU DEME

Sociologue des migrations et du développement local

Diplômé d’études diplomatiques et stratégiques supérieures